7 décembre 2016

Gilles Moret, la voix du SCO !

#LesIndispensables. Ils ne sont pas sur le terrain à jouer, mais sans eux, il manquerait quelque chose… Ce sont les indispensables du sport angevin ! Pour le premier épisode de cette nouvelle rubrique, nous sommes allés à la rencontre de Gilles Moret, speaker du SCO depuis maintenant 15 saisons. Amoureux d’Angers et passionné de foot, il est aussi professeur de Français et membre d’un groupe de musique. Rencontre.

Par Thomas Charrier (thomas.charrier24@orange.fr)
Crédit photos Yan Luat

Né à Paris, Gilles Moret arrive à Angers à l’âge de trois ans. Nous sommes à la fin des années 60, et il habite alors dans le même immeuble que deux joueurs pros du SCO : Claude Dubaële et Daniel Perraud. Ce dernier l’emmène aux entraînements du jeudi après-midi. « C’était une fierté de pouvoir les côtoyer », se réjouit-il. Quatre ans plus tard, il prend une licence au SCO. En plus d’avoir une bonne formation, cela permettait de fouler la pelouse de Jean Bouin, avant d’assister au match des pros. Il se souvient avoir joué en levée de rideau du match qui opposait les Noirs et Blancs à la grande équipe de Saint-Etienne, en 1976 (l’ASSE avait atteint cette année-là la finale de la Coupe d’Europe) : « On a perdu 1-0 contre l’Intrépide, mais on jouait devant 20 000 personnes. J’étais heureux comme un pape ! ». C’est le début d’une grande histoire d’amour avec la ville et son club.

Chanteur des Dirty Hands, un groupe angevin de rock

Après avoir arpenté les terrains pendant dix ans, Gilles fait une pause et se consacre à la musique. Avec des copains, il fonde Dirty Hands, un groupe de rock reconnu dans la région. Son truc, c’est le chant. Il aime donner de la voix et transmettre son énergie au public. Musicien donc, speaker, mais aussi professeur de Français en collège et lycée, son métier principal. Des activités où le relationnel est primordial : « Dans tout ce que je fais, il y a toujours un contact avec les autres. C’est ça la richesse ». Et que ce soit sur scène, en classe ou au stade, Gilles est au centre, il peut s’imprégner de l’ambiance, de l’atmosphère et en jouer, aussi. « J’aime bien faire un peu le pitre au milieu du stade », lance t-il, « j’adore sentir la pelouse, être là avec eux et avec les gens ». Tout cela en restant modeste et mesuré car « il ne faut pas forcer les gens, ça se fait au feeling ». Speaker, c’est arrivé un peu par hasard. Au début de la saison 2001-2002, Angers SCO recherche un animateur pelouse. Poussé par une amie ayant travaillé au club, Gilles se lance, « sans se dire que c’était parti pour longtemps ».

« Les gens ne sont plus seulement spectateurs, mais acteurs »

Son premier match, il s’en souviendra toute sa vie. Mais sans doute pas pour les raisons qu’il espérait… « C’était le 11 septembre 2001, le jour des Twin Towers… Je ne sais pas si une seule des personnes qui étaient dans le stade ce soir-là se souvient du match ». Quelques années plus tard, en 2014, Gilles est élu meilleur speaker de Ligue 2 ! « C’est super ! Les gens te le disent, tu es content. Tout ça se vit ensemble et c’est ça qui est cool ». Ce titre a fait naître une ambition : « Pourquoi pas être meilleur speaker de Ligue 1. Cela voudra dire qu’on aura bien travaillé tous ensemble, avec le club et le public ». Avec la montée, Angers est entré dans une nouvelle dimension. « La culture est en train de changer, les gens ne sont plus seulement spectateurs, mais acteurs. Et La Dalle Angevine participe beaucoup à cela ». Les saisons passent, les émotions se succèdent et Gilles Moret est toujours là. Pour notre plus grand plaisir !

Gilles reçoit des mains du Préésident Chabane le titre de meilleur speaker de Ligue 2 pour la saison 2013-2014.

Gilles reçoit des mains du Président Chabane le titre de meilleur speaker de L2 pour la saison 2013-2014.

 

articles

recommandés

ok2

27 dossiers reçus pour l’appel à projets sportifs #LaDalleAngevine

une2

Le Gaélique, un autre football venu d’Irlande

tshirtP

Les t-shirts #LaDalleAngevine arrivent !