11 mars 2017

Angers Noyant cède pour sa première à domicile

LeMatchDuWE. Les Angevins aiment leurs équipes sportives et savent répondre présents les soirs de grands rendez-vous. La preuve en fut encore hier soir dans une salle Jean Bouin pleine à 95 % pour soutenir ses handballeurs noyangevins aux prises avec un sérieux client : le Cavigal de Nice.

Par Tony Chrétien

Quel plaisir de se rendre à Jean Bouin et d’y apercevoir une longue file d’attente à l’entrée. On sait dès lors que la chaleur humaine y régnera pour la soirée et que l’ambiance sera au rendez-vous. Belle preuve de l’intérêt que porte Angers à ses handballeurs. D’autant plus quand on sait que dans le même temps se déroulait un match de hockey décisif au Haras pour les Ducs d’Angers et que le SCO affrontait l’OM en direct à la télévision.

Côté terrain : une première mi-temps partagée

Des Noyangevins qui méritent bien un tel public au vue de leur très bon parcours en saison régulière (1er de leur poule). Mais c’est à une autre très bonne équipe du championnat qu’avaient à faire hier les Dalleux dirigés par Laurent Sorin. Et ce sont les Niçois qui prendront les commandes du match dès les premières minutes sans pour autant réussir à distancer réellement Angers qui restera accroché, mais ne trouvant pas les solutions pour revenir à la hauteur des azuréens. La rentrée aux vestiaires se fera ainsi avec un avantage de 4 buts en faveur de Nice : 13-17.

Il aura manqué l’étincelle aux noyangevins

Le sort du match restera jusqu’ici plutôt incertain et les spectateurs angevins se donnaient encore le droit d’y croire à la reprise, espérant qu’une étincelle vienne changer la physionomie d’un match sans chassé-croisé. Mais c’est au contraire l’avance des solides niçois sur notre équipe qui aura augmenté dès la reprise et Angers s’est rapidement retrouvé avec un déficit de 5, 6, 7 buts, sans pouvoir réagir et buttant sur une défense niçoise très physique. Trop physique même quand au milieu de la dernière période, les joueurs varois se retrouvaient rapidement à 4 contre 6 après deux pénalités de 2 minutes distribuées en quelques secondes à deux d’entre eux.

Encore 10 matchs de Playoffs pour y croire

Là était sans doute le moment où les joueurs angevins auraient peut-être pu trouver les espaces et cette fameuse étincelle, mais elle n’est malheureusement pas venue. En fin de match, quelques bons arrêts de Chris Nkuingoua ont réussi à maintenir un écart raisonnable entre les deux équipes, mais son homologue niçois Darko Cvetkovic aura été hier auteur d’un excellent match lui aussi. Score final 25-30. Un nul et une défaite en 2 matchs pour Antoine Damien et les siens, mais ces playoffs débutent à peine.  Qu’on se le dise : Angers Noyant n’a pas dit son dernier mot et continuera à tout faire pour construire sa victoire.

handball-dalle-angevine

Chris Nkuingoua, gardien de but d’Angers-Noyant :
« Mon homologue niçois a été impressionnant mais c’est nous qui n’avons pas su trouver les bonnes solutions. Nous avions l’occasion de revenir plusieurs fois et nous avons buté sur ce bon gardien, certes, mais c’est à nous de travailler ça à l’entrainement pour pouvoir remédier à ça et à certaines erreurs que nous avons faites ce soir ».

Petit format Article
 

articles

recommandés

une2

« Je garde un lien très fort avec ma ville »

decan

Le DécaNation dans un mois à Angers

ok1

Le stage de survie d’Angers Noyant en images