19 juin 2017

#MaDalleAngevine par Ramzi Nouainia

#MaDalleAngevine par Ramzi Nouainia. Licencié à la Team Dom Boxing Club, club de boxe thaïlandaise situé dans le quartier de la Madeleine, cet Angevin a été sacré champion de France de sa discipline en -81 kg en 2015 ! A 25 ans, Ramzi Nouainia est aujourd’hui un sportif qui mène de front les exigences du haut niveau et des études comme négociateur technico-commercial. A son retour de Minsk où il vient de disputer les championnats du monde de boxe thaï sous le maillot de l’équipe de France (quart de finaliste en -81 kg), il a accepté de partager à son tour sa Dalle Angevine.

1- Quelle est ta définition de #LaDalleAngevine ?
Tous les sportifs ont la Dalle en général, mais La Dalle Angevine est différente. Elle caractérise notre rage de vaincre, notre faim, notre capacité à résister et toujours se relever lors des échecs. La Dalle Angevine, c’est notre force au quotidien et le symbole de notre réussite. Angevin depuis mon plus jeune âge, je suis fier de représenter ma ville a travers tout l’hexagone et le monde entier.

2- Ton meilleur moment de Dalle en tant que sportif ?
Je pense à mon sacre de champion de France en 2015. Mais l’histoire ne s’arrête pas la, je compte bien vous apporter de nombreux autres meilleurs moments de Dalle !

3- Ton meilleur moment de Dalle en tant que spectateur ?
Comme spectateur angevin, je dirais la montée du SCO en Ligue 1 il y a 2 ans. Et en tant que spectateur tout court, je pencherais pour la Coupe du Monde 1998 de football remportée par les Bleus !

4- A quelle autre team angevine vas-tu transmettre ta Dalle comme supporter ?
La team SCO d’Angers qui est fierté pour notre ville.

5- Le plus gros Dalleux dans ton club ?
Tout dépend de ce qu’on entend par Dalleux, mais je pense à Arbi. Il a la Dalle, il ne lâche rien ! Et c’est toujours un plaisir de boxer des Dalleux. Entre Dalleux personne ne lâche rien, et c’est ça qui forge le mental et notre Dalle Angevine !

6- Ton rituel pour avoir la Dalle avant la compétition ?
L’humour. On se taquine beaucoup entre frères d’armes de la même team. Puis approche le moment de vérité, et la concentration vient avec de la bonne musique.

7- La chanson qui te met la Dalle ?
« X » ou « SAVASTANO » du rappeur Sofiane.

8- Lequel de tes adversaires rivalise avec notre Dalle Angevine ?
L’Ukrainien en quart de finale du dernier championnat du monde de boxe thaïlandaise en Biélorussie. Plus puissant physiquement au corps à corps. Mais c’est de l’histoire ancienne, je connais mes axes d’améliorations à travailler. Je serai présent au prochain championnat d’Europe qui se déroulera à Paris en octobre prochain, et je compte bien m’imposer avec la force et à la manière Dalle Angevine.

9- Un moment difficile dans ta carrière où il a fallu garder la Dalle ?
Le 7 mai 2016 à Saint-Hilaire de Riez, en finale du championnat de France. Le combat se déroule, et la décision devait être aussi logique que ma domination lors du combat… Mais je suis déclaré perdant contre toute attente. Incompréhension totale dans la salle, ni mon coin, ni même le public n’a compris la décision annoncée. J’apprendrai plus tard que le superviseur était un ami de longue date du coach adverse… Énorme déception bien sûr et il a fallu que je garde la Dalle, pour trouver la force de passer à autre chose et de continuer mon chemin.

10- Le lieu à Angers qui représente le plus #LaDalleAngevine ?
Le parc de la Garenne pour effectuer des footings de folie ou encore le Battling Club pour dépasser ses limites physiquement.

11- Et quand tu as une grosse Dalle, tu manges quoi ?
Quand j’ai une grosse Dalle, je me fais un Tacos XXL chez O’tacos. Mais bon faut que ça reste secret… c’est pas forcément conseillé pour les sportifs 😉

Petit format Article
 

articles

recommandés

ok1

C’est parti pour 2 semaines de foot au Quai !

une2

Le Top5 des lieux de sport autonome à Angers

une2

« Réconcilier la danse et le foot »