4 septembre 2017

Perrine Rosala-Humeau, championne en construction

#Association. Nous vous présentons les 5 projets retenus par le jury LDA dans le cadre de la première édition de l’appel à projets sportifs lancé par #LaDalleAngevine. 5 projets qui bénéficient de la part de l’association d’un accompagnement à la fois financier et médiatique. Premier épisode avec la coureuse de demi-fond Perrine Rosala-Humeau, qui après s’être fait un nom dans le département ambitionne d’intégrer le top 10 national lors des championnats de France 10 km sur route en octobre à Aubagne.

Par Valentin Deudon

Perrine Rosala-Humeau dégage de suite ce petit quelque chose qui ressemble à de la force tranquille, à cette puissante sérénité qui accompagne les champions. Ambitieuse mais discrète, confiante mais humble, combattante mais sensible. PRH, c’est tout cela à la fois. Une vraie Dalleuse donc qui veut gagner, mais pas n’importe comment. « La course de demi-fond est un sport individuel mais je me suis aperçu que de plus en plus de personnes se sont fédérées autour de moi », explique celle qui poursuit des études pour devenir institutrice. « Le fait de partager le bonheur de la victoire avec ces personnes et les spectateurs me motive. Je respecte mes adversaires, je n’arrive jamais sur une course avec la certitude de gagner. Et puis j’aime encourager tous les coureurs en accompagnant les derniers concurrents lorsque j’ai terminé ma course ». Ou comment l’esprit collectif prend forme dans une pratique à priori solitaire.

« Le titre sur 10 000, c’était inattendu car je ne fais jamais de piste, je préfère la route »

ok1Licenciée à l’AS Saint-Sylvain d’Anjou, Perrine Rosala-Humeau aime s’entraîner dur aux côtés de sa coach, Marie Brosselier. Et le travail paye. Car son ascension sportive est bien en marche et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Encore anonyme il y a 3 ans, la native d’Angers est devenue une référence dans le Maine-et-Loire en remportant bon nombre de courses sur les routes et sentiers du 49. Jusqu’à ces 2 coups d’éclat qui l’ont faite basculer dans une autre dimension : le titre de championne de France sur piste du 10000 mètres le 29 avril dernier à Pacé (son arrivée en image ci-contre), puis un record personnel de 34’51 sur 10 km route, le 11ème temps français sur cette distance ! « Le titre sur 10 000, c’était inattendu car je ne fais jamais de piste, je préfère la route. Mais j’aime la compétition, alors je cours quasiment tous les week-ends ! ».

Objectif top 10 national à Aubagne le 22 octobre aux 10 km sur route

Une réaction à chaud qui résumait bien le personnage, presque détaché et uniquement guidé par la passion, et son potentiel, pas encore exploité à son maximum. Mais PRH a désormais pris conscience de son niveau et a clairement fixé son objectif de début de saison : « Intégrer le top 10 aux championnats de France 10 km sur route à Aubagne, le 22 octobre. Je me prépare pour ». Ce qui inciterait aussi la reconnaissance des instances, notamment pour bénéficier des stages de la Ligue des Pays-de-Loire, et ainsi continuer à progresser. Puis pourquoi pas intégrer l’équipe de France ? « Oui, ce serait un honneur. C’est bien de se fixer des objectifs qui paraissent inatteignables… Quand j’ai commencé l’athlé, jamais je n’aurais imaginé atteindre le niveau d’aujourd’hui. On ne sait jamais, rien n’est impossible ».

 >> Découvrez en détail le projet des 4 autres lauréats de l’appel à projets sportifs 2017…

Perrine Rosala-Humeau : « Cette candidature m’a aidé à structurer mon projet »
« J’étais très heureuse d’apprendre que je figurais parmi les lauréats. Ca me motive encore plus dans mon projet qui prend une dimension plus collective grâce à #LaDalleAngevine. L’accompagnement financier va aussi me faciliter la vie. Je suis étudiante, et il y a des choses que je ne pouvais pas trop me permettre, comme certains équipements ou un suivi médical. Avec l’objectif que tout cela améliore mes performances. Et puis remplir ce dossier de candidature m’a finalement aidé à structurer mon projet. Je n’avais jamais mis les choses à plat. Jusqu’à la fin de saison dernière je prenais les week-ends de courses les uns après les autres, sans faire de plans pour la suite. Là c’est différent, j’ai une planification sur 2 saisons. Je me projette et j’ai des objectifs ».

Petit format Article
 

articles

recommandés

Votre week-end de sport à Angers

Les meilleurs espoirs de natation artistique à Jean Bouin

« L’entraîneur et son boxeur c’est comme un couple »