13 janvier 2018

La remontada des Ducs n’a pas suffi face à Rouen

#LeMatchDuWE. Au terme d’un match spectaculaire au Haras (4-4), les Angevins s’inclinent aux tirs au but face à Rouen, leur éternel rival et actuel 2ème de Ligue Magnus. Mais ils prennent tout de même un point et ont livré une véritable prestation de Dalleux. Compte rendu.

Par Thomas Charrier
Photos Franck Potvin

art1
Une semaine après leur succès 4-0 face à Lyon, les Ducs retrouvaient une vieille connaissance, un géant du championnat : les Dragons de Rouen, 2èmes au classement. La dernière confrontation avait tourné à l’avantage des Dalleux (3-2), en pleine forme depuis cette victoire de la fin novembre et qui espéraient donc rééditer la performance, pour égaliser à 2-2 en saison régulière et poursuivre leur remontée au classement (7ème). Pour cela, le coach Brennan Sonne devait composer avec plusieurs absences, dont celle de Julien Albert. Après avoir purgé 2 matchs de suspension, le capitaine devait faire son retour, mais une petite blessure l’en a empêché.

Un come-back spectaculaire dans le temps réglementaire…

Après que le speaker ait annoncé le nom de tous les joueurs présents sur la feuille de match, les occupants de la patinoire entonnent La Marseillaise en guise de préambule à un duel acharné… Le match est lancé ! Les 2 équipes s’adonnent à un gros combat physique et Brian Henderson écope d’une première pénalité. Au total, les Ducs joueront 3 fois en infériorité dans ce premier tiers, mais feront preuve de courage et parviendront même à se procurer des occasions, sans succès. Toujours 0-0. Dès l’entame du second tiers, les Dragons ouvrent le score, puis doublent la mise dès la 4ème minute. Les Angevins se crispent et Patrick Coulombe écope d’une nouvelle pénalité. A son retour sur la glace, ses coéquipiers encaissent un troisième but.

art

3-0 et fin des espoirs angevins ? Certainement pas. Car c’est le moment choisi par Nicolas Arrossamena pour sonner la révolte. Il réduit l’écart à 1-3 et redonne vie à son équipe, qui entame le troisième tiers de la meilleure des manières en inscrivant un nouveau but par l’intermédiaire de Danick Bouchard. Cela fait 2-3 au tableau d’affichage, puis 2-4 en faveur des Normands… qui sortent peu à peu du match face à l’abnégation des locaux, poussés par leur public. Patrick Coulombe en profite pour ramener de nouveau son équipe à une longueur, avant que notre Angevin Robin Gaborit n’égalise en double supériorité numérique. 4 partout : prolongation !

… et des tirs aux buts pour forcer la décision

Nous assistons donc à 10 minutes supplémentaires, dans une ambiance surchauffée ! La prolongation en mort subite à 3 contre 3 est intense et très ouverte, les 2 équipes ont des opportunités mais le score ne bouge pas. Pour la première fois de la saison, les Ducs disputeront la victoire aux tirs au but. Et à ce petit jeu, ce sont les Rouennais qui se montrent les plus réalistes. Les Ducs ne sont pas récompensés de leurs efforts, mais l’envie et le spectacle étaient là. Un scénario comme on l’aime, dans une patinoire du Haras qui affichait complet pour la 4ème fois de suite ! Les play-offs seront peut-être le théâtre d’un nouvel affrontement entre ces 2 formations… Nous le saurons bientôt : plus que 10 matchs à jouer en saison régulière !

>> Voir le classement de la  Ligue Magnus sur le site officiel de la compétition…