17 janvier 2018

Naomi Loiseau fait le tour du Monde des supporters

#CultureSport. Ancienne étudiante à l’ESSCA à Angers, Naomi Loiseau entame cette semaine un tour du Monde de 9 mois avec l’objectif de partir à la rencontre des fans de sport dans les stades de 17 pays différents. Première étape en Australie avec l’Open de tennis de Melbourne.

Par Valentin Deudon

ART
Le grand départ est pour ce jeudi 18 janvier. 9 mois de voyage, 17 pays à explorer, et une belle collection de stades à visiter et donc d’événements sportifs à vivre de l’intérieur. Et c’est peu dire que les émotions se bousculent pour Naomi Loiseau au moment de préparer son sac à dos : « Il y a beaucoup de stress lié aux derniers préparatifs. Il faut aussi dire au revoir à mes proches car je pars seule. Mais je ressens aussi une grande excitation. Je mesure la chance que j’ai de pouvoir prendre mes économies pour entreprendre ce projet ». Son projet ? Partir pour un tour du Monde avec l’objectif de participer à une multitude de manifestations sportives, mais surtout de les partager avec les supporters locaux, pour les découvrir et les mettre en lumière. Etudiante à l’ESSCA à Angers pendant ses 2 ans de Master, avant de réaliser un stage à la Fédération Française de Tennis, Naomi défend ainsi une certaine idée du sport, un domaine dans lequel elle a toujours souhaité travailler : « On parle beaucoup des compétitions, des sportifs… Mais on ne parle jamais des supporters. J’ai envie de rendre hommage à ces personnes passionnées qui font vibrer nos événements, et montrer qu’un fan est une personne sans frontière. Le sport est d’abord synonyme de partage, de découverte et d’entraide ».

L’objectif est aussi de partager ces moments de sport via les réseaux sociaux

Prête à faire des rencontres atypiques, attentive aussi à découvrir la diversité des fans de sport, notre voyageuse va également tenter d’adapter le concept « J’irai dormir chez vous » en un « J’irai voir un match avec vous ». Naomi Loiseau compte d’ailleurs sur sa communauté sur les réseaux sociaux. Elle embarque avec elle tout le matériel nécessaire pour réaliser des contenus et partager régulièrement ce qu’elle va vivre. Celles et ceux qui la suivent pourront interagir pour lui indiquer des connaissances, des stades ou des événements dans les pays traversés. « Tous les billets sont calés jusqu’à février. Après je m’adapterai à ce qu’il se passera sur place et en fonction des échanges avec la communauté ». La grande aventure commence cette semaine avec l’Open de tennis d’Australie à Melbourne, puis direction la Corée du Sud, avant de mettre le cap sur le Canada, les USA, l’Amérique du Sud, le Portugal, la Turquie, la Russie et quelques autres. Une liste qui donne très envie de partir avec elle, mais on devra se contenter de suivre le périple à distance. C’est déjà pas mal et ça se passe ici sur sa page Facebook.

Petit format Article
 

articles

recommandés

L’Etoile Angers Basket brille d’entrée face à Tours

Les Ducs à la hauteur de l’évènement

Votre week-end de sport à Angers