20 août 2018

4 médailles pour Claire Supiot aux championnats d’Europe

#Association. Lauréate de la première édition de l’appel à projets sportifs de #LaDalleAngevine en 2017, la nageuse Claire Supiot a brillé lors des championnats d’Europe handisport la semaine dernière à Dublin. Engagée dans cinq épreuves, elle ramène dans ses valises pas moins de quatre médailles: une en or, une en argent et deux en bronze. 

Par Charles Dubré-Beduneau
Photo de couverture: Grégory Picout

Dkdyc9wXcAAn5ET.jpg-largeC’est une semaine de rêve et pleine de belles émotions qui vient de s’achever en Irlande pour Claire Supiot. Dès le premier jour de ce championnat d’Europe, le lundi 13 août, la nageuse angevine ouvre son compteur personnel et celui de l’équipe de France en remportant une belle médaille de bronze sur le 200 m 4 nages. Avec un chrono de 2’54’’79, elle pulvérise au passage son record personnel cette année de 3 secondes.

Le lendemain, notre dalleuse se remet à l’eau et fait encore mieux que la veille en décrochant le médaille d’argent sur le 400 m nage libre (5’04’’81).  

Le mercredi 15 août, sur sa lancée, elle s’offre un troisième podium en trois jours et surtout le titre européen à l’issue d’une finale haletante avec une victoire à la touche sur le 50 m nage libre (31’22), apportant ainsi le premier titre de la semaine au clan tricolore. Sa course victorieuse est à revoir ici.

DkrK-vyW4AA7c09.jpg-large

Vendredi, malgré la fatigue qui commence à s’accumuler, Claire arrache une nouvelle médaille de bronze sur le 100 m nage libre avec en prime un nouveau record de France (1’07’’33). Enfin, samedi, pour sa cinquième et dernière épreuve, elle termine au pied du podium du 100 m papillon.

Au final, un bilan magnifique avec 4 médailles sur 5 courses et 3 records de France! À 50 ans, l’ancienne championne de France de nage papillon chez les valides, atteinte de la maladie de Charcot Marie Tooth (CMT), est plus que jamais en passe de réussir son objectif de participer au Jeux Paralympiques de Tokyo en 2020 (après avoir pris part aux JO de Séoul en 1988 avec les valides). Un grand bravo à elle et place désormais à un repos bien mérité!

« Entendre La Marseillaise restera un moment fort »

« J’ai gardé #LaDalleAngevine toute la semaine et j’ai vécu du bonheur comme jamais durant toute cette compétition. Entendre La Marseillaise sur le podium restera un moment fort », confie Claire. « J’ai encore une marge de progression et je vais encore souffrir pour atteindre mon objectif mais le haut niveau c’est cela aussi. Il faut bien en prendre conscience pour mieux le gérer. J’en profite pour souligner le travail de mon staff qui m’aide pendant les compétitions mais aussi tout au long de l’année et qui me permet aujourd’hui de réussir. Je n’oublie pas non plus toutes les personnes que je ne connais pas mais qui par leurs petits mots d’encouragement sur les réseaux sociaux m’envoient toutes leurs énergies positives. Merci à tous pour votre soutien!« 

Petit format Article
 

articles

recommandés

Happy Borne: souriez, c’est dans la boîte!

Le SCO Rugby reste invaincu en 2019

Votre week-end de sport à Angers