18 octobre 2018

Magali et Aymeric, comme des fous sur la Diagonale

#MadeInAngers. Jeudi et vendredi, deux Angevins vont fouler les terres de l’île de La Réunion, entre frère et sœur. Ensemble, Magali et Aymeric Gigon se sont lancés dans un défi ambitieux: participer et finir la mythique Diagonale des Fous (167 km, plus de 9 000 m de dénivelé positif), une course référence pour les amateurs d’ultra-trail. Nous les avons rencontrés quelques jours avant le grand départ.

Par Thomas Charrier
Photos: Ouest-France et Nordic Mag

Bien souvent, la famille est le théâtre des premiers grands moments de partage. Les parents transmettent à leurs enfants leur amour, leurs valeurs et leur passion du sport. C’est aussi le cas entre frères et sœurs… Magali et Aymeric Gigon en sont le parfait exemple.

Originaires d’Angers, ils partagent la même passion pour la course à pied. Samedi, ils se sont envolés pour une destination de rêve et un décor de carte postale : l’île de la Réunion. Mais ils n’ont pas prévu de passer une semaine à siroter des cocktails, allongés sur une plage de sable blanc en admirant l’eau turquoise qui s’étend devant eux. Dans quelques heures, ils prendront le départ du Grand Raid de La Réunion, plus connu sous le nom de Diagonale des Fous.

Du triathlon aux trails longues distances

aymeric-gigon-grand-favoriMagali est l’aînée de la fratrie. Samedi, elle fêtera ses 45 ans. Dans la vie, elle est chef de projets dans le domaine des assurances. Ce n’est qu’après la naissance de son premier enfant qu’elle développe un vif intérêt à la course à pied, qui lui permet de « se maintenir en forme et trouver un équilibre ». Aymeric, le cadet, est enseignant à l’Institut de Formation en Education Physique et Sportive d’Angers (IFEPSA). Il a longtemps arpenté les terrains de football avant de commencer à courir.

Aujourd’hui, pour les 40 ans d’Aymeric, ils se lancent un nouveau défi : participer et finir une des quatre épreuves qui composent le Grand Raid. Un projet mûrement réfléchi auquel ils pensent sérieusement quelques mois, mais dont « la préparation a commencé il y a plusieurs années ». Pour en arriver là, ils s’alignent d’abord sur des triathlons, augmentant progressivement les distances. Jusqu’à réaliser leurs premiers Ironman, soit près de 4 km de natation, 180 km de vélo et 42 km de course à pied. Pour Magali, c’était en 2009 sur l’île espagnole de Lanzarote. Deux ans plus tard, c’est au tour d’Aymeric de réaliser ce type d’effort, à Embrun. S’ils savent qu’ils vont « subir » dans la pampa réunionnaise, Magali et Aymeric « s’entraînent cinq jours par semaine, pour profiter au maximum de la course ».

Objectif: franchir la ligne d’arrivée tout en profitant de la course

En proie à des blessures récurrentes depuis le début de l’année, Magali n’a pu s’aligner sur La Diagonale des Fous, l’épreuve phare de l’événement. Elle disputera le Trail du Bourbon, long de 111 kilomètres. Avec pour objectif d’amener son dossard 6225 « jusqu’à la ligne d’arrivée ». Le départ sera donné ce vendredi à 22 heures.

À ce moment là, Aymeric aura déjà bouclé sa première journée sur La Diagonale. Les participants à cette course se lancent dans un raid de 167 kilomètres et plus de 9 000 mètres de dénivelé positif. De jour comme de nuit, à la seule lueur de leurs lampes frontales, ils traversent la forêt, empruntent des sentiers escarpés et découvrent un paysage somptueux, en essayant de maintenir une foulée rythmée. Pour y parvenir, il est indispensable de « savoir se reposer et manger au bon moment, savoir accélérer ou maintenir un rythme quand il faut. Le mental, la gestion, la réflexion prennent le dessus sur le physique », selon Aymeric.

Lorsque l’on évoque les objectifs qu’il s’est fixé, celui qui portera le dossard 1412 reste pragmatique, tout en faisant preuve d’ambition : « Je sais que je ne gagnerai pas. Si je mets entre 30 et 35 heures, je serai très content ». Avant cela, les deux frère et sœur comptent bien « se reposer, mais également profiter » de ces moments extraordinaires en famille.

Comment suivre les performances de Magali et Aymeric ?

Vous pourrez suivre le parcours de Magali et Aymeric en direct sur votre smartphone. L’application « Live Trail » prend en compte de nombreux paramètres de course, permettant de s’informer sur l’avancée des ultra-traileurs. Tout au long de l’épreuve, les participants doivent passer par des zones de pointage. L’application indiquera alors la position de chaque coureur et fera des prévisions sur l’heure probable de leur arrivée.

Petit format Article
 

articles

recommandés

« Le Norseman, j’en rêve depuis sept ans »

3e édition de « J’aime mon sport » ce jeudi 20 juin

« Toujours déstabiliser l’athlète dans sa préparation »