6 novembre 2018

Ils vont porter la Flamme du Souvenir de Paris à Angers

#Événement. Dans le cadre des commémorations du centenaire de l’armistice 14-18, 41 jeunes de l’agglomération vont se relayer du 8 au 10 novembre prochain lors du Relais angevin de la Mémoire pour porter la Flamme du Souvenir entre l’Arc du Triomphe à Paris et la place Leclerc à Angers. Les Angevins sont invités à venir les encourager sur les derniers kilomètres. 

Par Charles DUBRÉ-BEDUNEAU

Les commémorations du centenaire de l’armistice 14-18 ont déjà démarré et donnent lieu a de belles initiatives un peu partout sur le territoire. Le Relais angevin de la Mémoire en fait partie. Du jeudi 8 novembre au samedi 10 novembre, 41 jeunes Dalleux et Dalleuses représentant les 41 communes déléguées de l’agglomération se relayeront sans interruption, de jour comme de nuit, avec un seul objectif: porter la Flamme du Souvenir, depuis la tombe du Soldat Inconnu située sous l’Arc de Triomphe, à Angers. Parmi eux, Alexandre Gaboriau, joueur des Hawks d’Angers. Les sportifs angevins courront par équipe de trois, 10 kilomètres chacun, ceci à plusieurs reprises tout au long du parcours. Au total, ils parcourront pas moins de 350 kilomètres en l’espace de 48h. En chemin, dix communes organiseront des cérémonies pendant le passage de la flamme. L’arrivée des coureurs est prévue le samedi vers 18h, place Leclerc. Les Angevins sont invités à venir les encourager sur les derniers kilomètres.  Vous pourrez suivre leur avancée en direct sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter). 

Capture d’écran 2018-10-31 à 15.36.00

Un défi sportif pour accomplir le devoir de Mémoire

Les participants à ce défi sportif inédit, initié par l’adjointe au maire d’Angers Karine Engel  et Hervé Racat, membres de l’association 14-18, sont coachés par Tarik Bouzid, 42 ans, militaire pendant 18 ans dont cinq comme légionnaire, sept fois champion de France du 10 km sur route et champion du monde militaire du semi-marathon. « C’est une course qui parle de l’histoire et de la France. C’est l’opportunité de faire du sport tout en pensant aux sacrifices réalisés par les civils et les militaires. C’était naturel pour moi, comme citoyen français, Angevin et ancien militaire de porter ce flambeau avec les jeunes », confie le parrain du relais. 

Au-delà de l’effort physique symbolique, ce relais entend avant tout rendre hommage aux 90 000 Angevins engagés dans la Première Guerre mondiale at aux 2 500 qui n’en sont jamais revenus. Cent ans après la fin de ce conflit mondial qui a fait plusieurs millions de victimes, et alors que nous devons aujourd’hui faire face quotidiennement à la menace terroriste, le devoir de Mémoire est plus que jamais d’actualité et de telles initiatives sont à saluer. 

Affiche-Relais-Angevin-683x1024

Petit format Article
 

articles

recommandés

IMG_6680

Votre week-end sport à Angers

45893011_2161442190573507_806922864841195520_n

La patinoire du Haras fête son dernier anniversaire

Drawu3GWkAAvgcg.jpg-large

Perrine Rosala-Humeau et Sébastien Château, champions du week-end