19 novembre 2018

#MaDalleAngevine par Rim Ridane

#MaDalleAngevine par Rim Ridane. Sacrée championne du monde de boxe française le 21 octobre dernier en Bulgarie pour la deuxième fois en trois ans, Rim Ridane est nominée, aux côtés de notre lauréate #LDA 2018 Amandine Brossier, pour le titre de « Sportive de l’année en Anjou », dans le cadre des trophées des champions décernés par Le Courrier de l’Ouest. Il était temps que l’Avrillaise de 31 ans, qui est aussi enseignante d’EPS et préparatrice mentale auprès des jeunes footballeurs du SCO, nous partage sa Dalle Angevine…

1- Quelle est ta définition de #LaDalleAngevine ?
25355-181024094318429-0-e1540367178845-1-1
C’est simple : « Si tu peux le rêver, tu peux le faire ». Au moment précis où tu prends conscience que quelque chose te tiens vraiment à coeur et que c’est un objectif, alors mets tout en oeuvre pour le réaliser. Déploie toute l’énergie nécessaire pour concrétiser ce projet. Et si malgré tout ça ne fonctionne pas alors, trouve une autre solution pour y arriver.

2- Ton meilleur moment de Dalle en tant que sportive ?
Lors de ma première finale des Championnats de France de Boxe (assaut & combat). En assaut, parce que c’était la première fois que je participais à une finale de Championnat de France de Boxe et j’avais décidé de gagner. Il était hors de question que la victoire m’échappe. En combat, parce que l’année précédente j’avais perdu en finale et qu’en général lorsque je perds dans un domaine je ne perds qu’une fois. Je m’étais tellement entraînée pour gagner, j’avais tellement souffert lors de cette préparation qu’il était hors de question que je perde.
3- Ton meilleur moment de Dalle en tant que spectatrice ?
Il n’y en a pas qu’un. À chaque fois que j’ai vu boxer mes étudiants en compétition. J’étais plus dalleuse qu’eux je pense. Je pense que je boxais avec eux. Plus d’une fois, j’aurais voulu monter sur le ring pour les aider!
4- À quelle autre team angevine vas-tu transmettre ta Dalle comme supportrice ?
Le SCO bien évidemment. En tant qu’accompagnatrice à la performance haut niveau je m’emploie vraiment tous les jours à leur transmettre toutes ces valeurs et toute cette volonté de vivre pleinement ses rêves et de se donner à fond, d’avoir la dalle pour les réaliser.
5- La plus grande Dalleuse dans ton club ou dans ton entourage ?
Il y en a 2: Charles Herbert, avec qui j’ai fait toute ma préparation aux championnat de France et au championnat du monde. Je n’ai jamais connu quelqu’un qui vivait autant son sport. C’est un acharné à l’entraînement. Et j’admire vraiment cette dalle qui l’anime. Il y a aussi Mathias Verniau, un triathlète qui suite à un AVC a trouvé la force de se relever et se bat tous les jours pour retrouver son niveau. Suite à son accident, il a su se remettre en question et trouver la force intérieure de se battre contre lui même pour y croire et avancer. Tous les deux incarnent vraiment cette phrase que je distille partout autour de moi: « Si tu peux le rêver, tu peux le faire ».
partenariat-Rim-RIDANE-et-Forever-CAPFORFI
6-  Ton rituel pour avoir la Dalle avant la compétition ?
Toujours me rappeler pourquoi je suis là. M’amuser et ressortir du ring en étant fière de moi.
7- La chanson qui te met la Dalle ?
Je suis fan de manga, donc j’aime beaucoup les musiques de combat de Naruto ou de Fairy Tail. Elles sont dingues!!! Elles me transcendent… Et aussi celle de Soprano, « Victory ».
8- Lequel de tes adversaires rivalise avec notre Dalle Angevine ?
Je dirais… Juliette Wolff, parce qu’à chaque fois que je la rencontre sur le ring, elle ne lâche rien. Elle se donne à fond jusqu’au bout.
9- Un moment difficile dans ta carrière où il a fallu garder la Dalle ?
À chaque fois que j’ai été blessée et qu’il fallait trouver la niaque d’y croire et de revenir au niveau pour réaliser mes objectifs.
10- Le lieu à Angers qui représente le plus #LaDalleAngevine ?
Le Battling Club. Je suis admirative, lorsque je m’entraîne là-bas, de voir tous ces gens boxer et se donner à fond jusqu’à l’épuisement pour réaliser leurs objectifs, leurs rêves. J’aime cette atmosphère de niaque et de partage qui émane de cette salle.
11- Et quand tu as une grosse Dalle, tu manges quoi ?
Des pâtes!!!!
rim-ridane-lor-lui-va-comme-un-gant
Petit format Article
 

articles

recommandés

Votre week-end de sport à Angers

Les meilleurs espoirs de natation artistique à Jean Bouin

« L’entraîneur et son boxeur c’est comme un couple »