17 décembre 2018

Quand Jean Bouin prend l’eau, l’UFAB reste bien à flot

#LeMatchDuWE. Samedi soir, les joueuses de l’UFAB recevaient Calais à Jean Bouin. Enfin, c’est ce qui était prévu. Résumé d’une soirée pluvieuse mais finalement heureuse pour les basketteuses angevines.

Par Tony CHRETIEN

Situation inédite et pour le moins préoccupante samedi soir quand des flaques d’eau ont fait leur apparition sur le parquet de la salle Jean Bouin. Les fortes pluies ont en effet eu raison du toit de la maison des basketteuses angevines transformant le sol en parquet « flottant ». Difficile pour les joueuses de s’échauffer en évitant les serpillères jonchant le sol et impossible donc d’y disputer un match de basket.

Le grand déménagement

À situation exceptionnelle, solution exceptionnelle. Et c’est ainsi qu’une dizaine de minutes avant l’heure théorique de début de match que les dirigeants de l’Union ont appelé le public à se diriger vers la salle Villoutreys, ancien théatre des exploits de Saint-Léonard, afin que la rencontre puisse s’y dérouler. C’est alors une jolie farandole de voitures qui s’est mise en route vers le point de rendez-vous. Il faut louer la bonne capacité d’adaptation des organisateurs qui, aidés par la patience et la docilité des 1 200 spectateurs angevins, ont réussi à opérer ce déménagement soudain dans les meilleures conditions.

Stephen Curry ? Non, Isis Arrondo !

Côté jeu, c’est un Ufab49 dominateur et aucunement perturbé qui se présentait salle Villoutreys, prenant rapidement le match en main. Premier quart-temps de patronnes pour les joueuses de David Gautier avec une Lorraine Lokoka très efficace sous le panier calaisien et une Isis Arrondo impressionnante d’adresse à 3 points (5 tirs réussis sur 7 dans le match). La meneuse ponctuait le quart-temps d’un fantastique panier au buzzer du milieu de terrain qui restera, à coup sûr, dans les mémoires. Après un second quart-temps plus équilibré mais qui tournera tout de même à l’avantage de l’Union, les deux équipes se quittaient sur un score de 42-23 révélateur de la grosse domination des leaders du championnat.

Un troisième quart-temps maitrisé, un quatrième à oublier

En seconde mi-temps, nos Dalleuses soufflaient le chaud et le froid sur Villoutreys. Dans le troisième quart, l’Ufab49 parvenait à rester dans le ton de la première mi-temps, toujours bien emmené par Arrondo, bien en place et sachant déstabiliser la défense calaisienne pour prendre une avance au score encore plus confortable de +29 (59-30). Le quatrième quart-temps était quant à lui assez désarçonnant pour le public angevin qui, après trois quart-temps aboutis, voyait ses joueuses perdre le fil du match et bafouiller un basket qu’elles avaient pourtant si bien su développer le reste du match (6-15 dans le quart-temps). Qu’importe, l’essentiel était déjà acquis. Les Angevines s’imposaient avec autorité (65-45). Avec cette victoire, le bateau Ufab49 continue son chemin en tête sur la mer plutôt tranquille de la Ligue Féminine 2 et les joueuses angevines sortaient sous une pluie… d’applaudissements.

 

Petit format Article
 

articles

recommandés

« Le Norseman, j’en rêve depuis sept ans »

3e édition de « J’aime mon sport » ce jeudi 20 juin

« Toujours déstabiliser l’athlète dans sa préparation »