29 août 2019

L’UFAB 49 a toujours la dalle

#Événement. Cette semaine, un nouveau club angevin faisait sa rentrée. Direction la salle Jean Bouin, pour retrouver les joueuses de l’UFAB 49. Après une semaine de « pré-rentrée » plutôt ludique, les angevines retrouvaient officiellement le parquet, pour travailler physiquement et techniquement. En 2019/2020, de nouvelles joueuses mais toujours le même état d’esprit : avoir la dalle angevine !

Texte et photos: Théo BARILLER-KRINE

Du début à la fin de l’entraînement, les basketteuses angevines garderont le sourire malgré les exigences physiques et techniques de la reprise. Une ambiance appréciable pour le coach de l’équipe première, David Gautier, à la recherche d’un groupe « avec de la complémentarité ».

L’objectif est clair : être compétitive dès le samedi 12 octobre, date du premier match de championnat pour l’UFAB. Il faut donc préparer les joueuses au plus dur, à ne pas lâcher. De la complémentarité, il en faudra. Le coach David Gautier le sait. « On a perdu des joueuses de qualité. Il faut désormais que les nouvelles joueuses trouvent de la complémentarité avec les autres pour avoir un bloc équipe constant et homogène. » 

Avec l’arrivée de six nouvelles dalleuses, le club veut « créer une dynamique de joueuses guerrières qui ne veulent rien lâcher. » Pour l’entraîneur, ce recrutement est dans l’optique « d’équilibrer l’équipe ». Le manque de joueuses sur les extérieurs a été comblé. La jeune meneuse Claire Parisi, en provenance du Centre de Formation de Basket Landes, vient renforcer l’équipe et épauler l’éternelle Isis Arrondo. Quant au Centre de Formation de l’UFAB, il doit également devenir un appui pour l’équipe première. Un investissement qui démontre la volonté du club de se structurer et de faire progresser les talents.

Pour cette saison 2019/2020, l’équipe pourra également compter sur deux joueuses étrangères d’expérience. La puissante Sheniqua « Nikki » Greene (1,93 m). Également, la Jamaïcano-américaine Tiffany Clarke, en provenance du club polonais de Gdansk. Bien connue en France et particulièrement en Ligue 2, où elle fut une joueuse très influente pendant trois saisons, notamment aux côtés de Touty Gandega à Chartres. Un été enrichissant pour la malienne, notamment désignée dans le « cinq majeur » du FIBA Women’s Afrobasket qu’elle a disputé avec sa sélection nationale.

Des recrues prometteuses, mais également des « anciennes » qui progressent. Une  équipe avec des envies, et qui donne envie. Avec un premier match amical le samedi 7 septembre, les basketteuses locales auront plus d’un mois pour se préparer. Et pour ponctuer cette préparation, un derby face aux Déferlantes de Nantes-Rezé est prévu le mercredi 2 octobre, à la salle Jean-Bouin à Angers. Le club compte donc sur le public angevin pour soutenir ses joueuses, dès le début de la saison, et ainsi montrer ce qu’est #LaDalleAangevine aux concurrentes.

 

Petit format Article
 

articles

recommandés

Angers présente sa Team Angers Sport

Découvrez le calendrier 2020 de La Dalle Angevine

Une soirée en l’honneur des Lauréats 2019 de La Dalle Angevine