21 octobre 2019

La Coupe du Monde de Kin-Ball débarque à Angers

#Événement. Du 28 octobre au 2 novembre, un événement international aura lieu à la salle Athlétis des Ponts-de-Cé. l’Anjou reçoit la 10ème Édition de la Coupe du Monde de Kin-Ball. Près de 500 joueurs et plus de 5000 personnes sont attendus. Un évènement international qui réunira une vingtaine d’équipes, féminines et masculines, provenant de 11 pays. Alexandre Hunault, responsable communication de la Coupe du monde 2019 de Kin-Ball, nous dévoile les coulisses de l’événement.

Propos recueillis par Théo BARILLER-KRINE
Crédit photo : Jean-Paul Remacle

Pour cet événement international, combien de jours d’organisation auront-été nécessaires ?

En novembre 2017 à Tokyo, l’équipe organisatrice de la coupe du monde 2019 annonçait que les Ponts-de-Cé accueilleraient la 10ème coupe du monde de Kin-Ball. Cela fait donc plus de deux ans que Maud et Morgane, les coordinatrices du projet ont débuté l’organisation de ce grand événement ! Entre temps, une équipe de 15 personnes bénévoles s’est réunie.

Pourquoi Angers (site Athlétis) a été retenue pour organiser un événement mondial ?

Il est vrai qu’en regardant les précédentes villes hôtes (Tokyo en 2017 et Madrid en 2015), Angers et les Ponts-de-Cé sont plus modestes. Cela vient aussi d’une volonté d’accueillir cette coupe du monde dans un endroit plus accessible, plus pratique. Le complexe Athlétis est parfait pour cela. Tous les terrains de compétition seront au même endroit et un village sportif sera installé à l’extérieur. Et il y a plus de 2 300 places, c’est une très belle salle !

Pourquoi ce sport est si peu médiatisé  en France ?

C’est un sport très jeune. Il a été créé en 1987 et c’est arrivé en France en 2001. L’essentiel des nouveaux pratiquants arrive grâce au bouche à oreille positif. Les nouveaux clubs sont montés par des anciens pratiquants qui déménagent. Cela prend donc du temps. Néanmoins, en moins de 20 ans, on est passé de 1 club à 25 et de 15 licenciés à 700. Les pratiquants n’ont jamais été aussi nombreux ! Si vous pouvez vous déplacer, tous les matchs préliminaires (du 28 au 31 octobre 2019) sont en accès libre et gratuits. Pour les demi-finales et les finales, vous pouvez les réserver sur notre site. Et vous pourrez suivre tous les matchs de la coupe du monde masculine et féminine en direct sur Youtube.

Comment ce sport est-il arrivé en France ?

C’est un étudiant en voyage au Québec qui a découvert ce sport sur place qui a décidé de « l’importer » une fois revenu en France. Séduit par les valeurs du sport et son côté ludique il a créé le 1er club de France à Angers en 2001. Depuis, le nombre de pratiquants augmente tous les ans et les clubs s’étendent de plus en plus sur le territoire. Depuis 2012, il existe aussi des championnats juniors, à partir de 6 ans.

Au total, combien de participants attendez-vous durant cette compétition ?

Il y a 11 pays présents. Autant pour la coupe du monde masculine que la coupe du monde féminine.  Les Canadien(e)s, championn(e)s du monde et les Japonais(e)s vice-championn(e)s du monde seront présents, tout comme les équipes de France. Au total, avec les joueurs, les staffs et les arbitres, nous accueillons près de 500 personnes sur place et nous attendons sur toute la semaine de compétition plus de 6 000 spectateurs.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon joueur de Kin-ball ?

Tout dépend du poste auquel on joue. En défense il faut avoir une bonne lecture du jeu. Cela peut permettre d’anticiper. Il faut également être capable de se jeter au sol pour glisser, à la manière d’un tacle de football. En glissant sous le ballon, il sera plus facile de le relever avant qu’il ne touche le sol. En attaque, c’est un mélange de technique de frappe et de puissance. Plus la balle tombe rapidement au sol, plus il sera difficile pour l’équipe adverse de rattraper le ballon. Mais vous pouvez aussi essayer de lober votre adversaire en lui faisant une balle haute. Globalement c’est un sport d’équipe où il faut être bien coordonné avec ses co-équipiers. Par exemple, en attaque quand vous frappez le ballon, il faut aussi que vos 3 partenaires touchent le ballon. Une équipe bien synchronisé est difficile à défendre. Au contraire, si votre partenaire arrive trop tard au ballon, cela entraînera une faute.

Et pour pratiquer le Kin-ball à Angers, comment ça marche ?

C’est tout d’abord un club historique. C’est le 1er club français créé en 2001. C’est également le club d’Angers qui a organisé le 1er championnat d’Europe de Kin-Ball en 2003. Plus tard est né le club des Ponts-de-Cé, qui organise la coupe du monde de Kin-Ball 2019. Avec ces deux clubs, il y a une centaine de licenciés en Anjou.

 

La 10e coupe du monde de Kin-Ball se tiendra du 28 octobre au 2 novembre aux Ponts-de-Cé, au complexe Atlhétis. Entrée libre et gratuite.

 

Programme complet

Pour plus d’informations et accéder à l’événement, rendez-vous ici.

Petit format Article
 

articles

recommandés

Angers présente sa Team Angers Sport

Découvrez le calendrier 2020 de La Dalle Angevine

Une soirée en l’honneur des Lauréats 2019 de La Dalle Angevine