25 septembre 2020

Votre week-end de sport à Angers

#LeWEsportif. Basket, hockey sur glace, roller hockey, foot, rugby… Après une préparation perturbée par le Coronavirus, plusieurs clubs angevins lancent leur saison 2020-2021 ce week-end. Malgré le contexte sanitaire et l’avenir très incertain, ils gardent tous #LaDalleAngevine et espèrent démarrer par une victoire à domicile ! 

Par Charles DUBRÉ-BEDUNEAU

BASKET-BALL // Ligue 2 Féminine, 1ère journée // UFAB 49 vs Mondeville, vendredi, 20h, salle Jean-Bouin

Honneur aux Dalleuses de l’UFAB qui lancent leur saison à domicile ce vendredi soir mais dans l’inconnu après une préparation très perturbée. Entre rencontres annulées, trois cas de Covid et le récent forfait en coupe de France, les basketteuses angevines n’ont disputé que deux matchs et demi, sachant que le dernier remonte au 5 septembre. Mais le coach David Gautier veut positiver: « C’est déjà une chance de pouvoir jouer. » Au-delà de la manière, l’objectif est une première victoire pour que le groupe prenne confiance. C’est tout le mal qu’on leur souhaite !

HOCKEY SUR GLACE // Ligue Magnus, 1ère journée (J10 avancée) // Ducs d’Angers vs Boxers de Bordeaux, samedi, 16h30, Angers IceParc

Les Ducs devaient recevoir les Gothiques d’Amiens ce samedi pour la première journée de Synerglace Ligue Magnus, mais l’équipe picarde étant à l’isolement après la découverte d’une dizaine de cas positifs au Covid-19 dans son effectif, ce sont finalement les Boxers de Bordeaux, que les joueurs de Brennan Sonne avaient éliminé avant l’arrêt des playoffs début mars, qui s’invitent à l’IceParc ce samedi après-midi. Le capitaine Patrick Coulombe et ses coéquipiers visent le titre cette saison mais sont encore en rodage avec neuf arrivées cet été et seulement quatre matchs de préparation, dont les deux derniers face à Tours (Division 1). L’occasion pour le public de l’IceParc de découvrir le nouveau maillot des hockeyeurs angevins et leur dernière recrue canadienne Sébastien Sylvestre.

>> Lien vers la billetterie…

ROLLER HOCKEY // Ligue Élite, 1ère journée // Hawks d’Angers vs Bombardiers d’Epernay // samedi, 19h, salle Debussy

Après une saison 2019-2020 à oublier (0 victoires en 14 matchs, 10e et derniers du championnat), les Hawks veulent retrouver #LaDalleAngevine et prouver qu’ils valent bien mieux que ce qu’ils ont montré l’an dernier. Il faudra être prêt dès ce samedi avec la venue d’un concurrent direct au maintien, puisqu’Epernay a terminé 8e du championnat la saison passée. Ils auront besoin du soutien de leur public pour retrouver le goût de la victoire !

>> Lien vers la page Facebook de l’événement…

RUGBY  // Fédérale 3, 3e journée // SCO Rugby vs Rugby Club Pays de Fougères, dimanche, 15h, stade du Lac de Maine

Pour cette troisième journée de Fédérale 3, le SCO Rugby reçoit le RCP Fougères. Les rugbymen angevins auront à cœur de décrocher leur première victoire de la saison après le point de bonus défensif décroché à Saint-Malo la semaine dernière. Même avec le masque, il faudra les pousser vers l’en-but et les encourager à transformer leurs essais !

>> Lien vers la page Facebook de l’événement…

FOOTBALL // Ligue 1, 5e journée // Angers SCO vs Stade Brestois // dimanche, 15h, stade Raymond Kopa

Après la lourde défaite à Montpellier la semaine dernière, les Scoïstes voudront rebondir à domicile. Désormais orphelin de Santamaria et pas épargné par les blessures (Souleyman Doumbia, Farid El Melali, Mathias Pereira Lage et Rachid Alioui), le groupe de Stéphane Moulin devra également se passer de Romain Thomas, qui s’est fracturé le 5e métacarpe d’une main jeudi matin à l’entraînement. Opéré ce vendredi, le défenseur breton sera absent au moins trois semaines… Mais c’est dans l’adversité que se révèle le vrai caractère et la solidarité d’une équipe. Dimanche, ils auront plus que jamais besoin d’avoir #LaDalleAngevine pour croquer les Brestois !

>> Lien vers la billetterie…

Petit format Article
 

articles

recommandés

Olivier veut traverser la Manche à la nage pour Killian

Jean Havet veut prendre la bonne vague

Marie Rivereau met la barre toujours plus haut