29 janvier 2021

Soirée Live Instagram : lauréats & clubs #SportAngers 2020/2021

#Association. Pour la 4ème saison de son appel à projets sportifs, #LaDalleAngevine a récompensé trois athlètes du cru, qui portent chacun un projet alliant la performance sportive et les valeurs fortes. Titouan Le Meignen, Marie Rivereau et Jean Havet ont été sélectionnés, puis mis à l’honneur le temps d’une soirée spéciale.

Par Thomas Charrier

Jeudi 28 Janvier 2021, 19h : #LaDalleAngevine lance un live sur Instagram

Comme les deux dernières années, les acteurs du sport angevin se sont retrouvés, le temps d’une soirée, pour rencontrer et féliciter les lauréats de l’appel à projets sportifs 2020 organisé par l’association. Comme les deux dernières années, ce fut un moment de partage, de découvertes et de mise à l’honneur du sport angevin et des valeurs portées par #LaDalleAngevine.

Mais nous n’avons pas vu de poignées de main ni d’embrassades dans les locaux du restaurant La Réserve, comme à l’accoutumée. En dépit de la situation sanitaire et d’un couvre-feu à 18h, Titouan Le Meignen, Marie Rivereau et Jean Havet se sont présentés virtuellement à plus de 1 130 supporters du #SportAngers. Ces trois-là sont les coups de cœur d’un jury composé de mécènes, de sportifs professionnels angevins et de bénévoles de l’association.

#1 Titouan Le Meignen

À 20 ans, Titouan Le Meignen s’illustre dans un sport nautique, le kayak. Il était dans son camion, en route vers les Championnats de France de vitesse lorsqu’il a appris sa sélection par le jury de l’appel à projets.

Titouan a baptisé son projet « Embarquement pour Paris 2024 ». Une belle illustration de ses ambitions et de son état d’esprit. En parallèle de ses études en information-communication, il passe une vingtaine d’heures par semaine assis dans son kayak, les yeux rivés sur les JO. Car, comme il le dit si bien : « une médaille olympique, ça fait rêver ».

#2 Marie Rivereau

Elle saute haut, très haut. Jusqu’à 4 mètres 20, précisément. Marie Rivereau a 25 ans et est pensionnaire du club d’athlétisme de l’E2A. Et lorsqu’elle évoque ses objectifs en saut à la perche, elle commence par dire son envie de « pouvoir resauter en compétition ».

Elle s’est aussi lancée le défi de participer aux Deaflympiques : les Jeux Olympiques pour les personnes sourdes. Une compétition qui se déroulera au début du mois de décembre au Brésil. Monter sur le podium des Championnats de France Elite et battre son record personnel font également partie de ses ambitions cette saison.

#3 Jean Havet

En direct de Rennes, dans l’appartement d’un de ses camarades du Pôle France de Cesson, Jean Havet a évoqué son double projet : ses performances sportives mêlées à ses études à l’IFEPSA l’obligent à suivre un calendrier aménagé.

A l’instar de son compère Titouan Le Meignen, il traverse l’eau bien installé dans son kayak, pagaies en mains. Celui qui a obtenu son premier titre de Champion de France à 14 ans sillonne les routes pour prendre part à des compétitions internationales, en Allemagne ou plus récemment à Bratislava, en Slovaquie. En rêvant lui aussi de participer aux JO 2024.

A l’issue de ce premier temps fort, des acteurs des huit clubs partenaires de l’association se sont succédés sur le live, orchestré par Théo Bariller-Krine.

Isis Arrondo (UFAB49), Amandine Brossier (SCO Angers Athlé), Sébastien Marpeau (Hawks Angers), Jules Maucourt (SCO Cyclisme), Robin Gaborit (Ducs d’Angers), Lola Tchoudjinoff (AS Ponts-de-Cé Badminton), Thierry Fénérol (Badminton Angers Club), Guillaume Gendry (Angers Métropole Cyclisme), Johan Rathieuville (EAB) ont parlé de la vie de l’actualité sportive angevine, au cœur d’une période inédite. Chacun d’eux a présenté fièrement les maillots de leurs clubs respectifs sur lesquels s’affiche le logo de #LaDalleAngevine. Avant qu’Olivier Auriac, le président co-fondateur de l’asso, ne conclue cette belle soirée des lauréats de l’appel à projets sportifs 2020.

 

https://www.helloasso.com/associations/la-dalle-angevine

Petit format Article
 

articles

recommandés

Initiations à l’athlétisme handisport avec l’E2A

Clément Le Minoux : des musées d’Angers à celui de la FIFA

Benjamin Durocher met en lumière les « non essentiels »