8 novembre 2021

Le Soft Ball, le volley version douce

#Association. Parmi nos quatre lauréats 2021, deux sont des projets Sociétaux portés par des clubs angevins. Dans une volonté de s’ouvrir à de nouveaux publics et convaincu des bienfaits du sport pour la santé, le Sco Angers Volley Ball a décidé de proposer des entraînements réguliers de Soft Ball, une pratique plus douce et donc plus accessible du volley. 

Par Charles Dubré-Beduneau
Photos: Sco Volley

Depuis la première édition de l’Appel à Projets Sportifs en 2017, La Dalle Angevine a à coeur d’accompagner non seulement des projets Performance mais aussi des projets Sociétaux: les jeunes footballeuses du collège Montaigne, l’académie NDC ou encore les rugbywomen du collège Mermoz font partie des précédents lauréats dans cette catégorie. Cette année, le jury a retenu deux projets, dont celui porté par le Sco Angers Volley. « La crise sanitaire et les confinements ont révélé à quel point la pratique régulière d’un sport est bénéfique pour la santé physique et psychique. Le Soft Ball est un projet innovant car il est rare de proposer en sport-santé un sport collectif », explique Virginie Schneider, présidente du club.

Echanges amortis grâce à un ballon spécial

Le « Soft » est une alternative plus douce au volley-ball classique et donc plus accessible car il se joue avec un ballon plus gros et plus mou (photo ci-contre). « Le ballon fait moins mal au bras et les échanges sont amortis. Mais les gestes sont les mêmes qu’au volley et surtout l’aspect collectif et l’esprit d’équipe sont conservés », précise Virginie Schneider. Une première séance découverte s’est déroulée à la salle Jean Rousseau pendant les vacances de la Toussaint.

Adapté pour les femmes atteintes d’un cancer

Le club avait testé cette pratique pour la première fois en 2018 lors de tournois organisés avec l’Institut de Cancérologie de l’Ouest (ICO) dans le cadre d’Octobre Rose et qui lui avait valu d’être lauréat « Année du Volley 2018 ». L’opération a été tellement plébiscitée qu’elle a été reconduite deux fois, à la demande des patients, au printemps et à l’automne 2019. La prochaine séance est prévue en janvier dans les locaux de l’ICO avec des patientes et des soignants. Le sport joue un rôle fondamental dans la rééducation puisqu’il a été prouvé qu’il aide non seulement à atténuer les effets secondaires des traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie mais est aussi créateur de lien social. Le temps de l’activité, il n’y a plus de différences entre soignants et soignés. Tous les participants partagent un moment convivial.

Ouverture vers les jeune du quartier Savary 

Le club prévoit également des séances d’initiation pour les jeunes du quartier prioritaire Savary, notamment des adolescents souffrants de troubles comportementaux et relationnels accueillis à l’ITEP (Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique) Les Chesnaies. « Nous travaillons main dans la main depuis longtemps avec des associations comme l’UFOLEP, l’AFEV ou encore le Quart’Ney pour toucher de nouveaux publics. Les séances sont encadrées par deux animateurs du club en formation sport pour tous. En fonction du nombre de participants, nos trois services civiques peuvent venir en renfort », ajoute la présidente.

La Dalle Angevine est très fière de soutenir le projet du Sco Volley et aidera notamment le club dans l’acquisition de ballons de Soft Ball ainsi que de matériel d’échauffement.

Petit format Article
 

articles

recommandés

Georges Ory réussit son retour sur le ring de Jean Bouin

Les fresques connectées de Vincent Godard

Le Défi 24h de retour à l’étang Saint-Nicolas