19 juin 2017

Des Angevines renversantes !

#LeMatchDuWE. Une semaine après avoir franchi le premier tour des barrages, les filles de la Croix-Blanche accueillaient le CPB Bréquigny pour l’avant-dernier match de leur saison. En jeu : une place en D2 féminine. Les dalleuses ont bien négocié le match aller de cette confrontation en s’imposant 2-1 et prennent ainsi une option sur la promotion. Match retour dans une semaine…

Par Florent Ouvrard

Cela va faire onze mois que les joueuses de la Croix-Blanche ont repris le chemin des terrains de football… La semaine prochaine, elles se quitteront pour quelques semaines de vacances, avant de se retrouver. En DH ou en D2 ? L’avenir des filles de Rachid Aït Bouqdir sera scellé dimanche, à Bréquigny, dans la banlieue rennaise. Et à l’heure actuelle, c’est la promotion qui leur tend les bras.

Tout a pourtant mal commencé pour la Croix-Blanche. Les Rennaises ont rapidement pris les commandes face à des Angevines qui ont mis un peu de temps à rentrer dans leur match. Au premier quart d’heure, les visiteuses ouvrent ainsi le score sur un coup-franc direct venu de la droite de la gardienne angevine (0-1, 14′). Dans la foulée, le 2-0 est proche pour Bréquigny qui frappe la barre sur une nouvelle tentative direct à plus de 30m de la n°10 rennaises. Puis ensuite, plus rien. Kimberley Baudry avertit ses adversaires du retour angevin en marquant un but hors-jeu. Le 1-1 était donc proche, mais il arrivera une bonne dizaine de minutes plus tard. Après un superbe travail de Mathilde Rateau, Marie Garnier bénéficie d’un contre favorable et se présente seule devant la portier rennaise qu’elle ajuste du droit (1-1, 38′). Manon Michel est même pas loin de donner l’avantage aux siennes juste avant la pause. Les Rennaises n’y sont plus.

Les Angevines maitrisent la deuxième période

La Croix-Blanche revient avec les mêmes intentions en seconde période et continue de jouer face à l’absence de pressing adverse. Relances courtes, jeu long, jeu court, les espaces se font nombreux dans le milieu rennais et les filles de Rachid Aït-Bouqdir poussent pour inscrire le deuxième but. C’est finalement sur un long coup-franc mal repoussé par la gardienne rennaise que Laurène Martin catapultera la balle au fond des filets et délivrera le stade de l’Arceau (2-1, 63′). Un avantage mérité pour les Angevines qui toucheront même la barre une vingtaine de minutes plus tard sur une nouvelle tentative de Laurène Martin. Entre temps, Léna Michaud a fait le travail dans les buts et aurait même pu voir ses coéquipières inscrire un troisième but sur une erreur défensive rennaise, sauvée finalement sur la ligne par la défense. Le match s’achève dans la foulée. Les Angevines ne sont plus qu’à 90 minutes d’un retour en D2…

Le mot du coach, Rachid Aït-Bouqdir :
« Je retiens de ce match la victoire, car si on ne gagne pas chez nous sur une double confrontation, on se tire une balle dans le pied. Comme au premier tour, on est mené, et on arrive à renverser la situation. On n’a jamais douté même à 0-1. On a plus d’occasions que Bréquigny en deuxième période et aussi plus de gaz, et ce sont elles qui devront jouer au match retour. Il ne faut pas avoir les regrets de ne pas avoir marqué un troisième but, et je sais qu’on est capable d’aller en mettre deux chez elles la semaine prochaine. C’est comme ça que je vois le football : je joue pour attaquer et marquer des buts ».

Petit format Article
 

articles

recommandés

une2

Le Gaélique, un autre football venu d’Irlande

tshirtP

Les t-shirts #LaDalleAngevine arrivent !

une2

#MaDalleAngevine par Elise Prodhomme