29 novembre 2018

Pascal Rullier, le chef d’orchestre du Défi 24h

#LesIndispensables. Président de l’association Défi 24h Angers depuis bientôt trois ans, Pascal Rullier multiplie ces jours-ci les réunions avec son équipe de bénévoles pour régler les derniers préparatifs avant le 7 décembre. Avec en tête l’objectif d’atteindre voire de dépasser les 30 000 kms. L‘Angevin de 39 ans, résolument optimiste, met en tout cas tout en oeuvre pour que cette 16e édition soit un succès.  

Par Charles DUBRÉ-BEDUNEAU

En cette matinée de novembre grisâtre et pluvieuse, il tombe quelques gouttes aux abords de l’étang Saint-Nicolas. Pour autant, pas de quoi effrayer Pascal Rullier. « De toute façon, il fera beau!« , lance, avec un sourire plein d’assurance, le président de l’association Défi 24h Angers. Il vient tout de même s’assurer que ses affiches n’ont pas trop souffert du mauvais temps. « L’an dernier, malgré le froid, le vent et la pluie, plus de 3 000 coureurs et marcheurs se sont relayés pendant 24 heures autour de l’étang Saint-Nicolas, établissant un nouveau record (29 908 kilomètres). Grâce à eux nous avons pu reverser 21 200 € à l’AFM Téléthon. Nous espérons faire encore mieux cette année », confie-t-il.

Touché personnellement

Informaticien au Crédit Agricole, père de quatre enfants, Pascal Rullier est engagé depuis 2012 dans le Téléthon. En 2013, il est touché personnellement par un drame familial: il perd un de ses fils, âgé de seulement 2 ans et demi, suite à une maladie orpheline. « Ça a été une épreuve extrêmement douloureuse pour ma compagne et moi. Je ne souhaite à aucun parent de vivre ça. C’est pour cela que c’est tellement important d’aider à faire progresser la recherche et de montrer aux familles touchées qu’elles ne sont pas seules, qu’on se bat à leurs côtés pour vaincre la maladie. » 

En 2016, il est « poussé par des copains » à reprendre la présidence de Défi 24h Angers. « Année après année, l‘engouement pour cette manifestation ne se dément pas. Heureusement, je suis bien entouré. On est huit au bureau de l’association à travailler toute l’année pour bien préparer cet événement et le jour J ce sont entre 70 et 100 bénévoles qui sont mobilisés (comme par exemple Alain Dohin, l’un des deux animateurs de l’événement, avec Fabien Bourdin)« , explique Pascal.

Un fidèle de Kopa

Sportif dans l’âme, le natif de Doué-la-Fontaine a pratiqué le foot pendant 17 ans du côté de Brissac, avant de troquer les crampons pour la raquette de badminton, puis celle de squash. Depuis deux-trois ans, il s’adonne à la course à pied. « J’aime bien faire des petits trails dans le département, pour découvrir des coins que je ne connais pas. Je suis tombé dans le foot dès tout petit, grâce à mon père qui m’emmenait voir des matchs du SCO. Aujourd’hui, c’est moi qui l’emmène au stade », sourit celui qui est désormais abonné à Raymond Kopa.

Pascal a naturellement adhéré à l’esprit et aux valeurs véhiculées par la #LaDalleAngevine. « Au sein du Défi 24h, on partage les mêmes valeurs de solidarité et de dépassement de soi. C’est une fierté de voir Charles Diers et Olivier Auriac venir participer et nous encourager. » Comme les années précédentes, des joëlettes (comme sur la photo ci-dessous avec Claire Supiot, marraine de cette 16e édition) seront disponibles pour que les personnes handicapées puissent aussi participer au défi. « Les valides seront invités à essayer ces fauteuils de randonnées pour se mettre à leur place. Un « Vis mon handicap » en quelque sorte », ajoute Pascal.

À quelques jours de la manifestation, le président affiche son optimiste. « On a frôlé les 30 000 kilomètres l’an passé donc cette année j’y crois. C’est un objectif symbolique mais le but est de marquer les esprits. Certains vont marcher 5 km, d’autres courir 10 ou 20… Peu importe la distance, l’important est de participer, chacun à son niveau. Tout le monde s’encourage et ça crée une ambiance vraiment conviviale. » La question n’est donc plus de savoir si vous allez participer, mais quand: entre le vendredi 7 décembre 16h et le samedi 8 décembre à la même heure, vous avez l’embarras du choix!

 

Inscrivez-vous sans plus attendre ici et vous pouvez d’ores et déjà faire un don au Téléthon en ligne ici

Petit format Article
 

articles

recommandés

Votre week-end de sport à Angers

Les meilleurs espoirs de natation artistique à Jean Bouin

« L’entraîneur et son boxeur c’est comme un couple »