28 mars 2019

#MaDalleAngevine par Carla Bremaud

#MaDalleAngevine. Plus jeune joueuse à avoir foulé un parquet de Ligue féminine (à 14 ans), l’Angevine Carla Bremaud, formée à l’UFAB, vit le rêve de toute basketteuse: elle étudie aux États-Unis et vient de disputer avec l’université de Wichita State (Kansas) sa première saison dans le prestigieux championnat NCAA. Elle a même terminé meilleure marqueuse de son équipe et été sélectionnée dans l’équipe All-Star pour les joueuses de première année

1- Quelle est ta définition de #LaDalleAngevine ?

Pour moi #LaDalleAngevine est comme une sorte de famille entre tous les sports angevins, très solidaires et qui se soutiennent. 

2- Ton meilleur moment de Dalle en tant que sportive ?

J’aurais deux bons souvenirs. Le premier est notre médaille de bronze au championnat de France élite en U15 avec l’UFAB (c’était en 2014). Mon deuxième est quand j’ai eu l’occasion de porter le maillot de l’équipe de France U16 pendant le championnat d’Europe au Portugal.

3- Ton meilleur moment de Dalle en tant que spectatrice ?

Pendant la coupe du monde 2018, le match contre l’Argentine. Ce match était super, j’étais une très grande supportrice avec la passion qui va avec. J’étais aux Etats-Unis durant cette compétition et du coup ma famille d’accueil me prenait un peu pour une folle ahah. 

4- À quelle autre team angevine vas-tu transmettre ta Dalle comme supportrice ?

Le SCO d’Angers football car mon petit frère joue pour ce club.

5- Ton rituel pour avoir la Dalle avant la compétition ?

Avant chaque match, j’aime bien écouter de la musique et chanter dans ma tête quand je me prépare. Puis aller shooter 1h30 avant le match, faire tous mes petits shoots que je vais sûrement prendre pendant le match. Pour finir, je me visualise ce que je dois faire, comment je dois être et surtout être positive. 

6- La chanson qui te met la Dalle ?

« Can’t hold us » de Macklemore. C’est un basique mais je l’écoute souvent avant le match.

7- Un moment difficile dans ta carrière où il a fallu garder la Dalle ?

Quand je me suis blessée (entorse de cheville) pour la première fois. C’est difficile quand on ne s’est jamais blessé et de passer juste à faire du kiné avec 0 entrainement alors que ton quotidien, c’est le parquet.

8- Le lieu à Angers qui représente le plus #LaDalleAngevine ?

Pour moi, ça serait le stade Raymond Kopa.

9 – Et quand tu as une grosse Dalle, tu manges quoi ?

Un très bon plat de pâtes carbonara !

En novembre dernier Carla a démontré toute sa technique et son sang-froid dans ce magnifique tir à 3 points au buzzer pour arracher l’égalisation :

Petit format Article
 

articles

recommandés

1919-2019, le SCO fête ses 100 ans

Votre week-end de sport à Angers

Ultimate frisbee: phase finale du championnat de France mixte à Angers