12 octobre 2019

L’EAB assome le leader, en mode #LaDalleAngevine

#LeMatchDuWE. Face à Boulogne, leader invaincu du championnat, la marche pouvait semblait haute. Et pourtant, les angevins n’ont rien lâché, et ont réussi cette étape de la plus belle des manières : en mode #LaDalleAngevine, dans une salle Jean-Bouin en folie. Retour sur ce comeback incroyable, qui marque déjà un temps fort de la saison.

Par Théo BARILLER-KRINE
Crédits photos : Théo BARILLER-KRINE / La Dalle Angevine

Boulogne démarre fort

À Angers, le 5 de départ a de quoi rendre jaloux les clubs adverses. Pour cette affiche alléchante face à Boulogne-sur-Mer, il était composé de : Seguela, Bichard, Gauthier, Djambo, Tresnak. Et quand on voit la liste des remplaçants de luxe au coup d’envoi (Lonzieme, Jones…), on se dit que la composition doit être un sacré casse-tête. Un manque d’efficacité pour les Angevins, et Boulogne qui assure.

Les premiers du classement débloquent les compteurs. Les locaux s’accrochent au score, mais Boulogne semble trop fort aujourd’hui. Et la réussite ne semble pas angevine ce soir. Quelques éclairs de Djambo, mais rien de plus. Les adversaires réussirent à 3 points, et entreprennent une avance de 13 points à la fin du 1/4 temps (20-33).

Bichard et ses coéquipiers ne trouvent pas la solution. Les Boulonnais jouent bien les coups et se créent des espaces. Les supporters poussent, mais rien ne change. Les leaders semblent beaucoup trop forts ce soir. À là mi-temps, le score est de 42-57. Un écart de 15 points qui semble difficile à inverser, et qui fut même de 18 points en faveur des boulonnais. 

Mode #LaDalleAngevine activé

Au retour des vestiaires, les angevins sont méconnaissables : après un changement d’organisation défensive, l’Étoile Angers Basket semble mieux. Portés par un public en folie, les dalleux inversent la situation et font basculer le match : ce soir, il se passe quelque chose. La rage du meneur de jeu, Jeremy Bichard, transcende l’équipe. Les paniers s’enchaînent, ce qui agace le leader du championnat, qui offre beaucoup de lancers francs. L’exploit est en marche, dans ce match à double vitesse. #LaDalleAngevine est là : remontée exceptionnelle des joueurs de l’EAB, portée par un Ibrahim Djambo des grands soirs (30 points & 12 rebonds). Les spectateurs font résonner Jean-Bouin. Un exploit complètement dingue, qui vient confirmer que l’EAB est capable de tout, qui finit par s’imposer 96 à 91. 

Du #SportAngers complètement dingue !

Petit format Article
 

articles

recommandés

Une saison d’échauffement pour Les Raptors

Une passion infinie pour Angers SCO

Le match le plus long