24 novembre 2019

#MaDalleAngevine par Titouan De Galassus

1- Quelle est ta définition de #LaDalleAngevine ?

La Dalle Angevine, c’est avant tout un esprit d’équipe et de solidarité : on se soutient mutuellement et ça pousse vers le haut. La Dalle Angevine, c’est aussi un esprit de battant : ne jamais abandonner, toujours viser plus haut et surtout ne jamais se reposer sur ses acquis. Enfin, La Dalle Angevine, c’est la découverte. En effet, on a l’occasion de rencontrer des personnes d’autres milieux que le sport, et mais aussi des sportifs d’autres milieux que le notre, ce qui nous permet de découvrir d’autres sports par forcément médiatisés.

2- Ton meilleur moment de Dalle en tant que sportif ?

A Paris, lors de la PSWC. J’ai terminé 6ème alors qu’il y avait un gros niveau.de plus, j’ai fait probablement le meilleur passage de ma saison : 3 plots dégommés et la quasi-totalité de mes combos sont passées.

3- Ton meilleur moment de Dalle en tant que spectateur ?

Lors des championnats au Pays-Bas en 2018 : une membre de l’équipe de France est devenue championne du monde slalom vitesse. C’était incroyable car toute l’équipe était folle de joie, on a couru vers elle pour la féliciter, c’était un véritable moment d’union entre nous tous.

4- À quelle autre team angevine vas-tu transmettre ta Dalle comme supportrice ?

Au SCO d’Angers, que j’essaye de suivre de plus en plus, et au Hawks Angers roller, qui font de très bons résultats depuis quelques temps, c’est super de les voir monter en puissance !

5- Ton rituel pour avoir la Dalle avant la compétition ?

J’écoute ma musique de run, je m’isole du bruit et des gens, je ferme les yeux et j’imagine l’oxygène aller dans tous les muscles de mon corps. Ça m’évite d’imaginer le pire.

6- La chanson qui te met la Dalle ?

« Irresistible »  de Fall out boy, et “Legendary” de Skillet.

7- Un moment difficile dans ta carrière où il a fallu garder la Dalle ?

Lors de la saison 2016-2017. J’avais beaucoup grandi en peu de temps, en conséquence de quoi mes figures passaient beaucoup moins bien. En outre, en compétition, je ne faisais pas les résultats que j’espérais. Aujourd’hui, j’estime que cela est dû aux soucis personnels que j’ai rencontrés en parallèle.

8- Le lieu à Angers qui représente le plus #LaDalleAngevine ?

Le stade Raymond Kopa !

9 – Et quand tu as une grosse Dalle, tu manges quoi ?

J’adore les buffets à volonté, je pourrais dévaliser le restaurant !

Petit format Article
 

articles

recommandés

Les Championnats de France de Natation à Angers

Souk Khampasath : « Je veux dicter le combat »

Défi24h : participez avec #LaDalleAngevine