20 février 2020

« Miettes footballistiques – Grand amour et Petits écrits »

#CultureSport. Après le livre anniversaire « les 100 ans du SCO » retraçant l’histoire du club angevin, Valentin Deudon, membre de La Dalle Angevine, signe un nouvel ouvrage personnel. Intitulé « Miettes footballistiques, grand amour et petits écrits » et paru aux éditions du Volcan, ce recueil de textes dévoile les deux passions de l’auteur : la littérature et le football. Et forcément, on y retrouve des anecdotes sur le football angevin.

Par Théo BARILLER-KRINE

Crédit Photos : Franck Potvin

Le football, ce grand amour

Que vous soyez actuellement licencié(e) dans un club de football ou non, l’impact du ballon rond ne peut pas vous échapper. Qui plus est à Angers, où le mythique club noir et blanc vient de célébrer son centenaire. 100 ans de passion et de ferveur pour Angers SCO. Mais le football, c’est bien plus qu’un sport pour Valentin Deudon. C’est un jeu, un mode de vie, « un besoin naturel ». Quelle est l’influence du football sur nous ? Valentin Deudon écrit tout cela dans ce livre : « Une écriture fragmentaire d’environ 180 textes courts, des aphorismes, des pensées, des rêveries, des souvenirs réels, des micro-fictions, des dialogues entre football et littérature… »

Stades, tribunes, vestiaires, entraîneurs, équipiers…

En se basant sur la littérature et ses lectures personnelles, mais aussi sur des rencontres, Valentin Deudon a rassemblé ses « petites notes, ses petits enthousiasmes » qu’il accumule inconsciemment depuis plusieurs années. Ces écrits viennent de diverses sources : « Des choses qui m’ont marqué ou ébloui, des décors de stades qui nous rendent nostalgiques ou mélancoliques. Mais aussi des personnes croisées, pas forcément footballeurs ou fan de ce sport, mais qui ont exprimé une curiosité pour le football. Ils s’en sont emparé et l’ont exprimé à leur manière. » Une « miette » évoquant une conversation avec une danseuse du CNDC d’Angers, qui exprime sa vision du football à travers un solo de danse, vient parfaitement illustrer cet exemple. Le football a également fait grandir humainement l’auteur : « Des coéquipiers qui m’ont enrichi de leurs différences. Des entraîneurs qui m’ont transmis leur conception du football, leurs mots pour en parler. »

Angers, c’est aussi la ville où Valentin a découvert un autre football : « C’est là où j’ai rencontré le football vétéran, avec NDC. J’avais des à priori, mais j’y ai trouvé beaucoup d’émerveillements. Les vétérans sont des résistants du jeu, ils ont un très haut degré de passion. On a l’impression de se décharger de tous les côtés parasites du football, et il ne reste alors que le plaisir, le vrai. C’est une atmosphère différente, une seconde vie. »

Disponible depuis le 11 février aux éditions du Volcan, ces Miettes Footballistiques sont autant de fragments à picorer pour une lecture sensible, propice à des interrogations sur ce sport où naquit #LaDalleAngevine.

Petit format Article
 

articles

recommandés

La bonne vague du Kayak à Angers

Une « clean walk » pour nettoyer les bords de Maine

39 maillots pour les rugbywomen de Mermoz