6 juillet 2020

Une « clean walk » pour nettoyer les bords de Maine

#Association. Dimanche 5 juillet, plusieurs membres de l’association se sont retrouvés autour d’Amandine Brossier pour une « clean walk ». Munis de gants et de quelques sacs, ils ont ramassé lors de cette balade de nombreux déchets abandonnés en bord de Maine.

Par Charles DUBRE-BEDUNEAU
Photos: Théo BARILLER-KRINE

En attendant la reprise des compétitions d’athlétisme (espérée fin août), Amandine Brossier met à profit sa dalle et son temps pour des causes qui lui tiennent à coeur, à commencer par l’environnement. C’est donc tout naturellement que la sprinteuse angevine a lancé il y a quelques semaines l’idée d’une « clean walk » dans la ville. « Ça permet de se retrouver pour faire une activité physique à l’extérieur, d’échanger, tout en prenant soin de l’environnement », appuie la licenciée du SCO Angers Athlé. Ainsi, dimanche matin plusieurs dalleux et dalleuses ont répondu présent pour une balade destinée à nettoyer les bords de Maine.

Cinq sacs de courses remplis en deux heures

Mégots de cigarettes, capsules de bières, bouteilles, canettes, pailles en plastique, emballages… Pendant deux heures, du Heron Carré à la place La Rochefoucauld, le groupe a ratissé dans la bonne humeur les pelouses et rempli doucement mais sûrement cinq sacs de courses de déchets en tous genres. « Une telle action fait prendre conscience à quel point la nature qui nous entoure est polluée de petits détritus et à quel point il est important de ramasser ses déchets. L’idéal est de ne pas en créer car le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas », rappellent Pierre Legeay et Adélaïde Rivereau, bénévoles de l’association et spécialistes zéro déchet.

Cette première « clean walk » a fait l’unanimité au sein de #LaDalleAngevine et en appellera forcément d’autres, peut être ailleurs dans la ville. Si ça vous tente, n’hésitez pas à vous joindre à nous !

 

Petit format Article
 

articles

recommandés

La bonne vague du Kayak à Angers

Une « clean walk » pour nettoyer les bords de Maine

39 maillots pour les rugbywomen de Mermoz