3 septembre 2020

Pour les Ducs, une préparation en mode Covid

#Événement. Après six long mois d’attente, les hockeyeurs angevins ont enfin rechaussé les patins mardi 1er septembre pour lancer leur préparation 2020-2021. Avec la crise sanitaire, cette première vraie rentrée à l’IceParc est forcément particulière mais le staff des Ducs, qui a bouclé un large et séduisant recrutement, n’a pas l’intention de revoir ses ambitions à la baisse, bien au contraire.

Par Charles DUBRE-BEDUNEAU
Photos Théo BARILLER-KRINE 

Le froid, le bruit des lames sur la glace, celui des crosses, les palets qui frappent les poteaux et le Plexiglas, les coups de sifflet et les consignes de Brennan Sonne… Après six mois de sevrage, les Ducs d’Angers ont renoué ce mardi, avec un plaisir non dissimulé, avec leur glaçon de l’IceParc. Passé la joie des retrouvailles et de reprendre un quotidien glacé (presque) normal, les joueurs ont passé les traditionnels tests physiques hors-glace mardi après-midi. Mercredi matin, ça patinait déjà fort et Brennan Sonne ne laissait rien passer, insistant sur la concentration et les détails, ingrédients indispensables de futurs succès.

Protocole sanitaire strict

Covid oblige, les entraînements ne sont pas ouverts au public. Les masques sont obligatoires pour tout le monde (joueurs, staff, salariés du club et de l’UCPA, médias) et tout le temps dans l’enceinte de la patinoire, sauf pendant l’entraînement pour les joueurs, Brennan Sonne et son adjoint Alexis Billard. « Il y a des prises de températures quotidiennes, l’équipe, le staff et les salariés sont testés régulièrement, les maillots et gourdes numérotées lavés après chaque entraînement dans le cadre d’un protocole sanitaire strict élaboré en coopération avec la Fédération française de hockey sur glace (FFHG). On ne veut prendre aucun risque », souligne Julien Albert. L’ancien capitaine, qui a entamé sa reconversion au sein de son club de toujours, doit également assumer en cette rentrée la casquette de « Covid manager ».

Premier test à l’IceParc le 8 septembre face à Rouen, avec du public

Malgré cette reprise en mode « Covid », le staff a bouclé un large (neuf arrivées) et solide recrutement qui devrait permettre aux Angevins de conforter leur place dans le top 3 du championnat, avec Grenoble et Rouen. Les ex-Amiénois Philippe Halley et Tommy Giroux (respectivement 5e et 2e meilleurs pointeurs du championnat la saison dernière) semblaient déjà bien affutés mercredi matin. Outre les internationaux Nicolas Ritz et Maurin Bouvet (ex-Rouen), l’une des attractions en attaque devrait être l’expérimenté canadien Zach Hamill (sélectionné au premier tour de la draft 2007 par les Boston Bruins), qui arrive de 2e division allemande. La défense s’est aussi musclée avec les arrivées de Kévin Dusseau (1,87, 92 kg, ex-Rouennais dont le père François a entraîné les Ducs de 1992 à 1995) et Jerret Smith (1,88m, 94 kg), qui démarre sa carrière professionnelle après quatre saisons prometteuses dans les ligues universitaires de l’ouest canadien.

 

Les entraînements vont s’enchaîner quotidiennement avant un premier match de préparation dès ce dimanche à Cergy-Pontoise face au promu. Les Ducs recevront ensuite les Dragons de Rouen à l’IceParc mardi 8 septembre à 20h30. Bonne nouvelle, le public sera autorisé pour ce premier test à domicile (billetterie ici), mais le nombre de places sans doute limité et évidemment avec masque, gestes barrière et distanciation sociale. En revanche, plusieurs joueurs de l’équipe de Bordeaux ayant été testés positifs au Covid-19, les deux matchs de préparation prévus face aux Boxers (le 11 à Mériadeck et le 15 à l’IceParc) pourraient être compromis… Les Ducs recevront enfin les Jokers de Cergy le dimanche 20 septembre pour leur dernier match de préparation avant le début de la saison régulière de Ligue Magnus à domicile le 26 septembre contre les Gothiques d’Amiens. En espérant que les matchs puissent se tenir comme prévu et avec du public…

Petit format Article
 

articles

recommandés

Votre week-end de sport à Angers

Titouan Le Meignen pagaie vers Paris 2024

Le jury de l’Appel à Projets Sportifs, version 2020