13 novembre 2020

L’Académie Foot2Coeur s’agrandit à Angers

#Découverte. À Angers, l’Académie Foot2Coeur continue de promouvoir le football-santé. Après le club des Ponts-de-Cé, c’est le club d’Angers Intrépide Football qui a décidé de rejoindre l’association fondée par Loïc Théron. Avec notamment l’organisation d’un tournoi en avril 2021. 

Par Théo Bariller-Krine
Photos : Académie Foot2Coeur

À l’approche des vingt ans de l’association, signer avec un club de football angevin centenaire est fort. Présidé par Fabienne Manceau, le club d’Angers Intrépide Football a immédiatement été séduit par les actions sociétales portées par l’Académie Foot2Coeur.

Chacun participe directement à la recherche contre le cancer et à aider l’autre

À la base du projet, une association fondée en 2002 par Loïc Théron. Son objectif : récolter des fonds pour la recherche sur le cancer et sensibiliser le grand public sur ce sujet. À la rentrée scolaire 2019-2020, l’idée est lancée de créer une académie privée de football, basée sur le perfectionnement et le développement du jeu en format réduit ou en formule « E-sport » afin de subvenir aux besoins financiers des actions engagées par l’association sur le grand ouest et auprès des établissements hospitaliers de Rennes, Angers, Nantes et Paris.

À Angers, Fabien Manceau a également ce goût de l’entraide. Selon elle, l’exemple local est sans aucun doute le club Noir & Blanc :  » Je suis particulièrement enthousiasmée par les actions d’Angers SCO, comme le cartable connecté par exemple. Nous nous devons de suivre ce modèle à notre échelle bien entendu. »  À l’échelle du quartier Frémur/La Roseraie, elle souhaite promouvoir le rôle sociétal de l’association : « Pas le football mais le sport en général. Il est vrai que les enfants hospitalisés sont fans d’Angers SCO, d’ailleurs l’association participe activement à leur procurer un peu de lumière positive dans leur parcours. Le football reste le sport le plus populaire depuis des décennies, nous avons cent ans également, et qui se pratique en extérieur par tous les temps. Cela ne freine pas les enfants. Avec M. Theron et nos associations respectives, nous voulons mettre en avant ces enfants qui n’ont pas été épargnés par la vie. »

Une cotisation de 55€ pour les membres de l’académie et 85€ pour les membres de la section E-sport et foot marchant pour l’année. Sur cette somme, une partie va pour payer un éducateur spécialisé et l’autre partie va directement pour la recherche ou pour aider les familles de patients dans le besoin.

Un projet soutenu par un ancien Dalleux : Yves Deroff

Une structure associative innovante où le football n’est pas une finalité mais un moyen éducatif de préparer les jeunes à leur vie d’adulte à travers des valeurs citoyennes (entraide, solidarité, respect, travail). Les 48 enfants accompagnés chaque année au quotidien par l’association seront intégrés et responsabilisés par une équipe d’éducateurs à l’écoute. Parrain de ce projet : Yves Deroff, joueur d’Angers SCO de 2010 à 2012.

 Revoir des sourires et du plaisir sur le terrain dès que possible

L’association se dit « très heureux pour nos 20 ans en 2021 d’avoir signé une convention avec ce club centenaire dans le but d’avoir une structure d’accueil, des créneaux supplémentaires pour les enfants et adultes atteints de maladies chroniques sur Angers. »

Pour ses vingt ans, les ambitions sont multiples : l’organisation d’un match de gala « les 20 ans » au profit de la recherche et le 3 avril 2021, l’organisation d’un tournoi caritatif U9 et U13 opposant les jeunes de l’académie aux clubs de l’ouest dont les clubs pros. Pour ce tournoi « challenge foot2coeur », une équipe anglaise et canadienne ont également été conviées.

Pour cette rentrée, des créneaux sont proposés le mardi, le jeudi de 16h45 à 17h45 au stade de Frémur à Angers en foot à 5, E-sport ou en foot marchant à partir de 5 ans jusqu’à 70ans. Voir les dates des portes-ouvertes sur le site de l’association : www.asso-loictheron.fr

Petit format Article
 

articles

recommandés

Cette année, le Défi 24h se déplace chez vous

#MaDalleAngevine par Simon Lavialle

Léonille Marchand: « Dans le foot freestyle, la progression est sans limite »