28 décembre 2020

L’Élite de la natation handisport à Angers

#Événement. Pendant 2 jours, la piscine Jean-Bouin a accueilli les Championnats de France Handisport à huis clos. Une épreuve sportive incontournable pour accéder aux compétitions internationales avant les Jeux Paralympiques de Tokyo en 2021. Mais aussi, un événement handisport majeur sur le territoire angevin.

Par Théo BARILLER-KRINE

Crédit photo : Théo BARILLER-KRINE

Quasiment un an jour pour jour après la dernière compétition, la piscine jean-bouin retrouvait l’élite de la natation. Cette fois-ci, en handisport. Un événement impulsé par Marc Supiot, entraîneur à Angers Natation Course, et acteur majeur du club sur cette thématique. En ouverture de cet événement, une conférence de presse avait lieu, en présence de Sami El Gueddari (DTN de la Natation Handisport), de la Ville d’Angers représentée par Charles Diers, ou encore du comité Handisport 49. L’occasion de remettre officiellement, le label « club handisport » à Angers Natation Course. L’occasion également, de valoriser la qualification de deux athlètes angevins, pour les Jeux Paralympiques de Tokyo en 2021. Matéo Bohéas, licencié aux Loups d’Angers, et Claire Supiot, licenciée à Angers Natation Course, ont pu échanger à ce sujet.

Le bassin de 25m, temple des records mondiaux

Pendant 2 jours, plus de 70 nageuses et nageurs français devaient enchaîner un véritablement marathon. Au minimum 6 courses, et une potentielle 7ème course en cas de qualification en finale. Parmi les têtes d’affiche de l’équipe de France de natation handisport présentes, cinq nageuses et nageurs, déjà sélectionnés pour les Jeux Paralympiques de Tokyo en 2021. Alex Portal, Ugo Didier, ou encore Laurent Chardard étaient présents. Pour la locale de l’étape, Claire Supiot, les choses sérieuses débutaient le samedi à 9h45, avec le 400m nage libre. Puis venait l’après-midi, le 100m papillon, où elle faisait tomber le record de France. Pour conclure cette première journée, Claire terminait par le 100m dos. 

Claire Supiot, membre de la Team Angers Sport, à la hauteur du rendez-vous

Mais c’est le dimanche 13 décembre, que tout va s’accélérer. Il est 9h15, quand la Dalleuse bat le record d’Europe du 50 m nage libre, dans la catégorie S8, en 30’’63. Une belle claque envoyée à ses concurrentes, pour la championne d’Europe en titre sur cette distance. Sous l’oeil de Philipe Croizon, venu encourager les jeunes nageurs de son académie basée à Vichy, se disputait alors la finale, réservée aux 8 meilleurs nageurs sur l’ensemble des 6 courses. Un système de points, marqués en fonction de la classification des nageurs et de leurs performances. Avec une détermination palpable et un regard de feu, Claire Supiot établissait un nouveau record du monde du 100m nage libre (en 1’05’’60), à 12h30 à Angers. Même si cette distance n’est pas olympique, cette performance confirme le très bon niveau de forme de Claire Supiot, déjà présélectionnée pour les Jeux de Tokyo sur 50 m et 400 m nage libre.

La route vers les Jeux de Tokyo n’est plus très longue et chaque performance compte. À Angers, beaucoup de belles choses ont été réalisées et promettent un avenir radieux aux nageuses et nageurs tricolores !

Petit format Article
 

articles

recommandés

7 Angevins à la conquête des Jeux de Tokyo

Le défi fou et solidaire d’Alexis Bricard, d’Angers à Constanta

« L’été au Lac » de retour jusqu’au 22 août