19 avril 2021

Corentin Daudin, le graphiste garde le smile

#SportEntreprendre. Corentin Daudin est un jeune et talentueux graphiste angevin. Ce passionné de sports et fervent supporter du Sco a notamment réalisé le design du billet pour la finale de la Coupe de France de football 2017. Désormais à son compte, il vient de lancer YelloDesign et YelloSport, en espérant booster l’image d’un maximum de Dalleuses et Dalleux. 

Par Charles DUBRÉ-BEDUNEAU
Photos et visuels: Corentin DAUDIN

 

Dans le contexte actuel ô combien anxiogène et aux perspectives incertaines, celles et ceux qui osent se lancer dans de nouveaux projets et de nouveaux défis forcent le respect. À 24 ans, après avoir travaillé pendant près de quatre ans comme graphiste dans une agence de communication à Beaucouzé, Corentin Daudin avait besoin de changement. « Je voulais revenir vers mes premiers amours, le design sportif. » 

Car Corentin est fan de sports, notamment de basket, qu’il a pratiqué pendant 18 ans au club de Becon-les-Granits, mais aussi de foot. « Mon père m’a transmis sa passion pour le foot et le Sco en m’emmenant au stade. » Corentin rejoint la communauté des supporters (Planète Sco puis Incroyable Angers Sco) et réalise ses premiers visuels autour du club angevin dès 2013. « J’ai toujours aimé passer du temps sur mon ordinateur à faire des petits montages photos de joueurs (Ismaël Traoré, Flavien Tait, Kylian Mbappé, Tony Parker, Kobe Bryant…) ou d’équipes (Sco, PSG, équipe de France de foot…), les possibilités sont infinies ! Mais je n’imaginais pas du tout que je pourrais en faire mon métier. »

En mai 2017, une reconnaissance nationale

En 2015, alors encore étudiant à l’Ecole Supérieure d’Arts Appliqué et du Design (EEGP) à côté d’Angers, il se lance à compte sous le nom CDesign49. Un an plus tard, il réalise une affiche à l’occasion de la finale de l’Euro de football France-Allemagne qui rencontre un joli succès sur les réseaux sociaux (environ 50 000 likes). En mai 2017, le talent de Corentin est reconnu au niveau national: face à une centaine de concurrents, il remporte le concours organisé par la Fédération Française de Football pour imaginer le design du billet de la 100e finale de la Coupe de France, à laquelle participe son club favori. Il gagne une belle visibilité et deux places pour le match au Stade de France. « J’y suis allé avec un copain. En montant les marches pour accéder aux tribunes on entendait l’ambiance et quand on a finalement vu la ferveur en tribunes c’était incroyable… Je n’avais jamais vu une telle ambiance. J’en ai encore des frissons en y repensant. » Pour autant, cet événement ne change pas radicalement la carrière du jeune homme, qui va ensuite travailler sur des projets graphiques très divers, pas seulement sportifs. « Mon expérience en agence m’a permis de découvrir de nouveaux logiciels et de gagner en autonomie dans la création et la gestion de projets », analyse-t-il avec le recul.

Des designs qui donnent la banane 
En 2021, le jeune homme a donc décidé d’ouvrir un nouveau chapitre avec YelloDesign et YelloSport. « C’est assez simple à retenir et j’ai trouvé que c’était un bon mix entre ma couleur préférée, le jaune (yellow en anglais), et un nom commun qui reflète mon esprit positif, ma joie de vivre (Hello/bonjour) », explique Corentin. À l’instar de ses visuels très réussis (ci-dessus) de notre lauréate Amandine Brossier à l’occasion des derniers championnats d’Europe en salle, il est ouvert à toutes les disciplines et aimerait beaucoup accompagner d’autres Dalleuses et Dalleux à muscler leur image sur le web. « Aujourd’hui, les athlètes et les clubs ne peuvent pas se passer des réseaux sociaux. Il faut à la fois se démarquer mais aussi faire attention à avoir une certaine cohérence dans sa stratégie de communication. » D’où l’importance de faire appel à un professionnel comme Corentin, dont la créativité permet de sublimer le (la) sportif(ve) et/ou sa performance. Fort de son expérience, de son ouverture d’esprit et de ses designs originaux, toujours colorés et plein d’énergie, Corentin a tout pour réussir dans ses futurs projets.

Petit format Article
 

articles

recommandés

Initiations à l’athlétisme handisport avec l’E2A

Clément Le Minoux : des musées d’Angers à celui de la FIFA

Benjamin Durocher met en lumière les « non essentiels »