15 février 2022

Softball : une découverte et des sourires

#Association. Le SCO Volley, l’un des deux lauréats 2021-2022 de l’association dans la catégorie « Projet sociétal », a organisé les 8 et 9 février ses deux premières séances de Softball avec des jeunes du quartier Savary et de l’ITEP Les Chesnaies. 

Texte : Charles Dubré-Beduneau
Photos : Théo Bariller-Krine

La pandémie n’est pas encore tout à fait derrière nous, mais on commence à apercevoir le bout du tunnel. Alors que la séance prévue fin janvier avec des patientes de l’Institut de Cancérologie de l’Ouest (ICO) a été repoussée, le SCO Volley a malgré tout accueilli dans sa salle Jean Rousseau les deux premières séances de son projet de Softball, les 8 et 9 février. Le mardi, ce sont pas moins d’une vingtaine de jeunes du quartier Savary et de Saint-Barthélémy-d’Anjou qui ont pu découvrir les joies du volley avec ce ballon plus gros et plus mou.

« Le jeu fait tout de suite tomber les barrières »

Le lendemain, toujours sous l’œil bienveillant de la présidente Virginie Schneider, c’était au tour de huit adolescents (de 11 à 18 ans) de l’Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique (ITEP) Les Chesnaies, accompagnés de leurs éducateurs. « Ils ne se connaissent pas mais on voit que le jeu fait tout de suite tomber les barrières, apprécie France, une des éducatrices, quelques minutes avant d’aller rejoindre les jeunes. Ils sont tous scolarisés mais pas à temps plein pour divers troubles du comportement. On essaie de leur proposer des activités, notamment en dehors de l’institut, pour qu’ils puissent s’aérer l’esprit et pour certains de les éloigner des écrans. Quand on leur a proposé le Softball, au début certains ont dit « pourquoi pas du foot ? », mais finalement regardez, ils découvrent un nouveau sport et ils ont l’air de s’éclater ! »

Des sourires… et quelques grimaces

Effectivement, les ballons fusent aux quatre coins de la salle et on devine des sourires sur les visages, derrière les masques. Quelques grimaces aussi, après 45 minutes d’effort. « C’était pas facile au début mais c’est assez divertissant », commente Thomas*, 13 ans, entre deux gorgées d’eau. La séance d’environ une heure trente est bien encadrée par Elsa (en stage au SCO Volley dans le cadre de sa formation STAPS option sport adapté), Mathieu (en alternance au club pour devenir coach) et Gabriel (en service civique). Au programme, initiation aux gestes techniques du volley (la passe à dix doigts, le service, la manchette et le smash), souvent par deux, avec notamment les dix ballons de Softball acquis récemment par le club dans le cadre de son statut de lauréat de l’association La Dalle Angevine.

Une activité physique plus que bienvenue alors que les confinements successifs ces deux dernières années ont fortement impacté l’accès à la pratique sportive des adolescents, y compris ceux  licenciés dans des clubs, ainsi que la motivation de ces derniers à sortir de chez eux et à bouger. Deux premières séances de sofball prometteuses qui en appellent évidemment d’autres, en espérant que la situation sanitaire le permette de plus en plus.

 

*Prénom d’emprunt

Découvrez via les liens ci-dessous le projet des trois autres lauréats de l’appel à projets sportifs 2021-2022 de l’association La Dalle Angevine :
>> Catégorie Sociétale : Le SCO Escrime s’ouvre au public handicapé
>> Catégorie Elite : Pauline Freslon, le kayak dans la peau
>> Catégorie Aventure : Quatre copains à l’assaut de la Sea to Peak

Petit format Article
 

articles

recommandés

Nos lauréats 2022 : #2 Loann Renou

Un samedi soir sur la planète Hawks

Nos lauréats 2022 : #1 Solenne Billouin