15 juillet 2022

Sea To Peak : le carnet de bord de nos lauréats

#Association. Du 16 au 31 juillet, nos 5 lauréats de l’Appel à Projets Sportifs 2021 dans la catégorie Aventure disputent la Sea To Peak 2022, une course à vélo de plus de 2000 kilomètres et 35 000 mètres de dénivelé, en autonomie, sans assistance, entre Plouarzel (29) et Saint-Véran (05)… Retrouvez dans ce carnet de bord quotidien un petit bout des aventures de Baptiste Delhumeau, Blaise Fréhel, Florian Gallard, Martin Delhumeau et Clément Reillon, les 5 Dalleux qui ont décidé de relever ce défi !

Texte : Valentin Deudon, avec le concours de nos 5 aventuriers et de l’organisateur de l’épreuve pour les infos, photos ou vidéos.


J+1, VENDREDI 29 JUILLET

Leur Sea To Peak en images !

Pour achever ces presque deux semaines au coeur de la Sea To Peak 2022, voici une petite sélection de photos de l’aventure de nos 5 champions : Martin, Clément, Baptiste, Blaise et Florian. A retrouver ici sur notre page Facebook !

 

JOUR 13, JEUDI 28 JUILLET
12 jours, 8 heures, 47 minutes et 51 secondes…

Il l’a fait !! Au second plan sur la photo (en compagnie de Philippe, un autre concurrent avec qui il pédale depuis quelques jours), Baptiste Delhumeau a franchi ce jeudi à 15h22 à Saint-Véran, dans les Hautes-Alpes, la ligne d’arrivée de cette incroyable et exigeante Sea To Peak… Que les derniers kilomètres ont été difficiles, physiquement et mentalement, mais en bon Dalleux, il est allé au bout de lui-même pour achever ce trajet fou de 2110 kilomètres et 35 000 mètres de dénivelé. Le tout en 12 jours, 8 heures, 47 minutes et 51 secondes, et en terminant à la 11ème place parmi les 44 concurrents au départ dont 18 ont abandonné. « Je suis passé par tous les états, mais je suis super fier d’être allé au bout ! ». Baptiste peut être fier en effet de cette performance de champion qui met un terme à ce grand défi porté par les premiers lauréats de la catégorie « Aventure » de l’Appel à Projets Sportifs organisé chaque année par l’association #LaDalleAngevine. Bravo à nos 5 aventuriers – Florian, Martin, Clément, Blaise et Baptiste – pour leur courage, leur disponibilité et leur gentillesse. Et merci à celles et ceux qui ont suivi ce petit carnet de bord qui leur aura peut-être donné envie d’une future aventure sportive ! (On revient quand même demain pour un petit bilan en images de la course).


JOUR 12, MERCREDI 27  JUILLET

Dernier jour plein de vélo pour Baptiste !

Au-dessus de Baptiste, un ciel bleu resplendissant. Les douleurs se font oublier et la fatigue laisse place à l’euphorie de foncer vers la fin de l’aventure. De réussir. Les derniers coups de pédale se mêlent aux souvenirs de tous ces moments partagés et de ces paysages traversés, ses souvenirs en solitaire mais aussi ceux avec ses 4 potes – Florian, Blaise, Martin et Clément – dont il porte aussi les souffrances, les regrets d’avoir dû abandonner et les espoirs de le voir terminer pour l’équipe. Atteindre l’arrivée pour lui et pour les autres. Cette arrivée qui n’est plus qu’à quelques 150 kilomètres à présent. Baptiste file ce mercredi matin vers Gap pour une dernière journée pleine de vélo, montante certes, mais joyeuse : « Il me reste une grosse journée, et jeudi matin tranquille pour arriver à Saint-Véran vers midi je pense ! », confirme notre Dalleux, notre champion qu’il faudra fêter comme il se doit. Alors à demain dans les Hautes-Alpes pour partager ce grand moment, et aussi pour le dernier épisode de ce carnet de route !
>> L’avancement en direct de notre Dalleux à suivre ici via cette carte…


JOUR 11, MARDI 26 JUILLET

Blaise out, Baptiste seul en course

Alors que les deux premiers concurrents ont rejoint Saint-Véran, arrivée de la Sea To Peak 2022, nos deux Dalleux encore en course ont connu des fortunes diverses ces dernières heures. Blaise s’est arrêté à Fay-sur-Lignon, en Haute-Loire, après un parcours long de 1675 kilomètres pour lequel on peut le féliciter, surtout dans les conditions de chaleur des derniers jours. « Je n’avais plus d’énergie ce matin, en plus de mes cuisses qui ne répondent plus depuis 48 heures. Mon corps a dit stop. Je suis très déçu mais je ne pouvais pas continuer. J’espère sincèrement que Baptiste ira au bout ! », nous a-t-il confié par message. Baptiste qui compte désormais sur le soutien à distance de ses 4 potes et de vous tous pour réussir l’exploit de terminer ce défi. Il a atteint la Drôme et la barre des 1800 kilomètres de trajet… Bon courage pour les derniers efforts !

 

JOUR 10, LUNDI 25 JUILLET
Baptiste : « C’est un peu de la survie »

A l’autre bout du fil, une voix fatiguée. Le cycliste et sa machine se reposent une petite heure en mangeant une glace à Langogne, en Lozère, au kilomètre 1581. Le dimanche est chaud, très chaud… « Le plus dur, c’est de monter les cols en plein cagnard », explique Baptiste Delhumeau, l’un de nos 2 Dalleux – avec Blaise Fréhel – encore en course. « On est en pleine montagne, ça ne fait que grimper et je me sens complètement cramé. C’est un peu de la survie ». Le moment de la journée le plus pénible ? « Le matin en me levant, j’ai mal partout. Mais une fois remonté sur le vélo, ça va mieux. Ce matin, je me suis quand même demandé pourquoi je repartais… »
Mais le rouleur surmené puise ses ressources dans cette nature changeante qu’il traverse haut perché sur sa bicyclette : « Les paysages sont magnifiques. En voyant tout ça je me dis que j’ai bien fait de venir ! C’est ce qui me motive car je suis au bout du rouleau ». Et Baptiste retrouve un peu d’optimisme pour expliquer qu’il prévoit encore 4 jours de vélo avant de rallier jeudi Saint-Véran, ville-arrivée, même s’il « appréhende les Alpes. Il ne restera plus beaucoup de distance, mais ce sera le plus difficile. 100 bornes avec 3000 mètres de dénivelé, on se demande comment c’est possible ! » Il faudra alors aller chercher les toutes dernières forces pour achever cet immense défi.


JOUR 9, DIMANCHE 24 JUILLET

En pleine ascension avec Blaise

Dans la vidéo à retrouver ci-dessous, une bonne minute dans la roue et dans les mots de Blaise « Pogacar » Fréhel, en pleine ascension du Plomb du Cantal, dont le sommet se situe à 1855 mètres d’altitude… Toujours en course et plus que jamais décidé à aller au bout, Blaise et Baptiste gardent un bon rythme, ils dépasseront même aujourd’hui les 1500 kilomètres d’un parcours qui en comprend 2150 !
>> Voir la vidéo via notre page Facebook…


JOUR 8, SAMEDI 23 JUILLET
Clément et Martin, stop après 1242 kilomètres

Ils ne seront pas allés au bout du parcours proposé, ni au bout des 15 jours, mais ce qui est certain, c’est qu’ils sont allés au bout d’eux-mêmes, en avalant sur leur vélo 1242 kilomètres en 7 jours… Une moyenne monstrueuse pour 2 de nos aventuriers, Clément Reillon et Martin Delhumeau, qui ont coupé leur effort ce vendredi soir à Orcival, dans le Puy-de-Dôme, avant de rejoindre la gare de Clermont-Ferrand pour rentrer au bercail. Alors qu’il ne reste plus que 30 participants sur les 44 au départ, Baptiste et Blaise poursuivent l’épopée. Après avoir passé la nuit de vendredi à samedi à Allanche, dans le Cantal, ils devraient dépasser dans le week-end la barre des 1500 kilomètres !


JOUR 7, VENDREDI 22 JUILLET
Attention, début du chantier !

Il ne faut pas se fier aux apparences… Sur la photo, ils sont en pleine descente, le corps penché en avant, les mains sur les freins pour ne pas prendre trop de vitesse, presque un sourire sur le visage, sur ces petits escaliers en plein coeur du village de Saint-Benoit du Sault, à la limite du Berry et du Limousin. Pourtant, Clément, Baptiste, Martin et Blaise ont démarré depuis jeudi la deuxième phase d’un parcours qui leur proposera désormais un relief bien plus marqué. « Un charmant petit village qui signe le début du chantier et de la moyenne montagne« , confirme même l’organisateur… Courage les Dalleux !


JOUR 5, MERCREDI 20 JUILLET

Le cap mental des 1000 kilomètres

C’est une étape importante, une étape mentale, une étape qu’ont franchi ce mercredi nos 4 aventuriers encore en course… Baptiste, Martin, Clément et Blaise ont dépassé ce mercredi soir dans la Creuse la barre des 1000 kilomètres, soit presque la moitié du parcours ! De quoi éteindre – momentanément – les douleurs qui commencent à s’installer un peu partout lorsqu’on passe 10 à 12 heures par jour sur un vélo… Lâchez rien les Dalleux !

 

JOUR 4, MARDI 19 JUILLET
Florian dit stop après 565 kilomètres…

Sur le vélo, l’âpreté succède souvent à l’allégresse. Et les joies ne vont pas sans quelques galères, petites et grandes… L’aventure s’est malheureusement arrêtée vers Nantes ce mardi pour Florian Gallard, après 565 kilomètres parcourus depuis samedi, ce qui est déjà un énorme exploit vu de l’extérieur. Une sage décision, lui qui était « dans un état de fatigue général », avec « un orteil très enflé et une perte de sensation dans un doigt de la main ». La chaleur a été « compliquée à gérer », mais notre Dalleux se projette déjà sur la suite, ce qui est bon signe pour le moral : « 565 bornes ce n’est pas 2100, mais c’est déjà ça. On retentera quelque chose sur un plus petit format, sans délais, avec plus de fun et moins de chaleur ». Parmi les 44 inscrits au départ, Florian est le 10e à dire stop après 4 jours, ce qui permet de mesurer la difficulté de l’épreuve… Il pourra désormais « encourager les copains », Blaise, Martin, Baptiste et Clément qui après une journée à domicile où ils ont pu croiser quelques connaissances qui redonnent le sourire, ont franchi ce soir la barre des 800 kilomètres ! 


JOUR 3, LUNDI 18 JUILLET

Demain le Maine-et-Loire !

Exit la Bretagne pour nos 5 Dalleux qui sont entrés en région Pays de la Loire. Malgré les fortes chaleurs, ils ont encore bien roulé lors de ce 3e jour de course et après une bonne nuit de sommeil, longeront demain un morceau de la Loire. Ils arriveront même à domicile, dans le Maine-et-Loire ! A partir de Saint-Florent-le-Vieil puis via Chalonnes, avant de quitter le fleuve pour descendre vers le sud du département. Côté avancement, le trio composé de Martin, Baptiste et Clément (à l’image) a déjà parcouru plus de 600 kilomètres ! Ils occupent pour le moment les 6e, 7e et 8e places sur les 41 participants. Pas très loin derrière, Blaise puis Florian !


JOUR 2, DIMANCHE 17 JUILLET

On vous parle dans une pente à 14%…

224 kilomètres, plus de 12 heures de vélo, près de 3000 mètres de dénivelé… Une première journée harassante qui a mis nos Dalleux dans le grand bain ! Avant de s’arrêter pour dormir dehors tous les 5 au Fort-Bloqué, sur la commune de Ploemeur dans le Morbihan, les frangins Baptiste et Martin partageaient hier en presque-fin de parcours un petit message en direct d’une des difficultés du jour…


JOUR 1, SAMEDI 16 JUILLET

Pointe de Corsen, le souffle du départ…

Le vent claquait fort et les coeurs pas beaucoup moins ce samedi matin à 6h30 sur la pointe de Corsen, à Plouarzel, dans le Finistère, décor du grand départ de la Sea To Peak 2022. A l’aube, nos 5 Dalleux – de gauche à droite Blaise, Baptiste, Florian, Martin et Clément – ont donné les premiers coups de pédale pour une journée de vélo qui devrait s’achever aux confins du Morbihan.

>> La vidéo du grand départ à voir ici via l’organisateur

 

J-1, VENDREDI 15 JUILLET
Ils ne seront jamais seuls…

Ils sont 5 à relever le défi, 5 potes à s’être motivés ensemble, mais la Sea To Peak est une course individuelle, en autonomie et sans assistance, où chacun avancera à son rythme, avec ses objectifs propres… Pour autant, ils ne seront jamais seuls !
Ils ne seront jamais seuls car chacun d’entre eux prendra chaque jour des nouvelles des 4 autres, de leur avancement, des états de forme, des joies et des galères.
Ils ne seront jamais seuls car il y aura aussi les autres participants de l’épreuve, 44 au total ; ces autres aventuriers rouleurs encore inconnus et à croiser, à découvrir, à aider.
Ils ne seront jamais seuls car il y aura toutes ces rencontres fortuites, les entraides sur le bord de la route, les ravitos à la grille d’une maison, une douche ou une nuit chez l’habitant.
Ils ne seront jamais seuls car il y a vous tous, la communauté #LaDalleAngevine, et on compte sur vous pour les soutenir, les suivre et leur envoyer vos enthousiasmes via nos réseaux.
Ils ne seront jamais seuls car il y a enfin pour chacun ce vélo adoré, cet équipement un peu lourd mais si précieux que l’on vous montre ici en partie en images ; un ami cher quand on part dans un tel voyage.
Baptiste, Clément, Martin, Blaise, Florian, vous ne serez jamais seuls pendant ces 15 jours ! Bonne route à tous les 5 !

>> Leurs dernières impressions et le principe de leur défi à lire ici…

Petit format Article
 

articles

recommandés

Nos lauréats 2022 : #2 Loann Renou

Un samedi soir sur la planète Hawks

Nos lauréats 2022 : #1 Solenne Billouin