25 mars 2019

Georges Ory conserve sa ceinture européenne à domicile

#LeMatchDuWE. Ce samedi, à Jean Bouin, l’angevin Georges « Tino » Ory défendait son titre de Champion d’Europe des poids coqs face à l’espagnol Aramis Santiago Torres. Un combat remporté, aux poings, par notre Dalleux au terme d’une belle soirée boxe à Angers.

Par Baptiste LAROCHE
Photos: Franck POTVIN

Défendre sa ceinture chez lui, dans sa ville natale, devant ses proches et ses supporters. Georges Ory attendait ce moment depuis longtemps, surtout depuis son sacre européen face au britannique Josh Wale, le 26 octobre dernier à Vesoul. « Tino » avait coché ce samedi 23 mars comme un rendez-vous important de sa carrière. Pour cet événement, Angers Boxing Club avait vu les choses en grand avec pas moins de sept combats à l’affiche pour faire vivre aux Angevins une soirée boxe inoubliable. 

Six licenciés d’Angers Boxing Club en lever de rideau

En attendant le choc des titans, le public angevin a pu s’échauffer la voix avec quatre combats amateurs et deux combats professionnels. Trois jeunes prometteurs d’Angers Boxing Club ont d’abord pris place sur le ring. Léna Minaret a débuté la soirée par un match nul avant que ses coéquipiers Bilel Moutassim et Kassy Louves ne remportent leur combat aux poings. Quant à l’expérimenté Sébastien Chureau, il a conclu les combats amateurs par une victoire. Du côté des professionnels, c’est un carton plein pour les protégés de l’entraineur angevin Patric Bahamed-Athlan. La Saumuroise Emilie Beaugeard et le Péruvien Carlos Cossio Stephan (photo) sont tous deux sortis vainqueurs du ring. Les Dalleuses et Dalleux ayant montré la voie, c’était au tour de Georges Ory de conclure la soirée en beauté.

Un duel européen qui tient toutes ses promesses

Un bon millier de spectateurs chauffés à blanc, une entrée à l’américaine, une belle Marseillaise et deux hommes prêts à en découdre. Tout était réuni pour un grand combat entre l’Angevin Georges Ory (27 ans, 1,65 m ; 10 victoires, dont 1 expéditive, 1 nul, 2 défaites) et l’espagnol Aramis Santiago Torres (23 ans, 1,63 m ; 7 victoires, dont 3 expéditives, 1 nul, 1 défaite). Le gong retentit et les premiers « Tino ! Tino ! Tino ! » descendent des tribunes. Le début de combat est plutôt timide. Grâce à sa bonne garde, Ory tient son adversaire à distance et parvient à lâcher quelques crochets. Torres ne se laisse pas impressionner et se permet même de narguer le champion d’Europe.

Les rounds s’enchainent et « Tino » se libère davantage. La rapidité de ses enchainements ravit les spectateurs qui se font de plus en plus bruyants. L’Espagnol est émoussé mais trouve les ressources nécessaires pour aller jusqu’au 12ème et ultime round. Devant un public bouillant, les deux hommes donnent tout ce qu’ils ont dans le ventre. Les coups sont de plus en plus percutants. Toutefois, aucun des deux coqs ne tombe et ce sont donc les arbitres qui doivent les départager. Ory est finalement déclaré vainqueur aux poings (116-112, 119-109, 116-112) et conserve ainsi sa ceinture européenne !

Georges Ory doit maintenant affronter son challenger officiel, Karim Guerfi (32 ans, 1,72m ; 28 victoires, dont 8 expéditives, 4 défaites).

Retrouvez une galerie de photos du combat de Georges Ory sur notre page Facebook

Petit format Article
 

articles

recommandés

« Le Norseman, j’en rêve depuis sept ans »

3e édition de « J’aime mon sport » ce jeudi 20 juin

« Toujours déstabiliser l’athlète dans sa préparation »