29 décembre 2020

Rétrospective 2020 : les Dalleuses de l’année

#MadeInAngers. Dans une année 2020 si particulière en raison de la pandémie du coronavirus, le sport angevin a tout de même vu ses champions briller. Avant de refermer définitivement 2020 et de se tourner vers 2021, #LaDalleAngevine revient sur quelques unes des plus belles performances de l’année. Pour commencer, honneur à nos Dalleuses, dont 3 d’entre elles sont lauréates de l’association.

Par Théo BARILLER-KRINE

Claire Supiot, sur le toit du mond

« Claire Supiot, une sirène olympique » titrait le quotidien La Croix, le 23 décembre. À 52 ans, elle continue d’impressionner et d’écraser la concurrence. Malgré le report des Jeux Paralympiques et de tout le chemin de qualification imposé par les instances fédérales, la Dalleuse n’a rien lâché cette année. Et le 30 septembre, ce fut officiel : notre lauréate 2017 obtenait sa qualification pour les Jeux Paralympiques de Tokyo, en 2021. Elle réalise l’exploit de préparer ces Jeux Paralympiques, trente-trois ans après avoir participé comme valide aux JO de Séoul (1988). La nageuse handisport d’Angers Natation s’apprête à marquer l’histoire du sport. Et son histoire attire de nombreux médias internationaux. Et pour clore cette saison atypique, Claire décroche 1 record de France, 1 record d’Europe, et 1 record du Monde dans le bassin qu’elle côtoie chaque jour, à Angers. Assurément, Claire n’a pas dit son dernier mot.

Alexandra Aubry en bronze, la consécration 

Un poids qui s’envole parfaitement pour retomber à 13,83 m. Dans sa jeune carrière de lanceuse, Alexandra Aubry (SCO Angers Athlé) n’avait jamais réussi une aussi belle performance en extérieur (son record est de 14,18 en salle). Elle l’a réussie à Albi, au meilleur des moments puisque ce lancer lui offre la médaille de bronze des Championnats de France 2020 Élite. Une médaille « surprenante » pour notre Lauréate 2019, puisqu’elle était avant tout engagée dans le concours « Espoirs » où elle décrocha une médaille d’Argent. Une performance qui lui permet de cumuler ces deux médailles. Un titre de Vice-Championne de France Espoirs, et une médaille de Bronze en Élite. En parallèle de son projet sportif, Alexandra a également obtenu son concours de CAPEPS-CAFEP en 2020. On peut donc dire que ce fut une année réussie pour notre Dalleuse !

Amandine Brossier, un titre historique en salle

La sprinteuse de la Team Angers Sport a également, comme sa coéquipière Claire Supiot, vécu une année 2020 particulière. Avec l’étape japonaise repoussée. À quelques jours du premier confinement, la licenciée du SCO Angers Athlé envoyait un signal fort à ses concurrentes, en remportant le titre de Championne de France du 400m en salle à Liévin. Et quand on sait qu’Amandine était au couloir 1 (jugé stratégiquement le plus difficile), cette performance est encore plus grande. Puis, vient le fameux confinement et toutes les restrictions sportives. Amandine a du s’adapter plusieurs semaines, sans la piste, pour garder une condition physique de haut-niveau. Quelques meetings durant l’été (dont la Diamond League de Monaco) pour acquérir de l’expérience, puis un nouveau podium aux Championnats de France Élite, avec une médaille d’argent à Albi en septembre 2020. Des ambitions repoussées, mais une Dalle intacte !

L’UFAB, une équipe morte de faim

Une année 2020 mitigée, entre regret et espoir. Mais une année exceptionnelle. 1 seule défaite au compteur, depuis janvier dernier. Une saison 2019-2020 stoppée brutalement, alors que les Dalleuses enchainaient les victoires et s’apprêtaient à affronter le leader. Mais la situation sanitaire en a décidé autrement, et a repoussé d’une année, les espoirs de montée de l’Union Féminine Angers Basket 49. La saison 2020-2021 démarrait mal malheureusement, avec des cas de COVID dans l’effectif, et la nécessité de déclarer forfait en Coupe de France. Mais les Dalleuses n’ont rien lâché, et réalisent actuellement un début de saison parfait. Actuellement en tête, elles comptent 9 victoires et souhaitent garder leur position de leader.

Petit format Article
 

articles

recommandés

#MaDalleAngevine par Titouan Le Meignen

Votre week-end de sport à Angers

#MaDalleAngevine par Marie Rivereau