20 septembre 2021

Tournée européenne réussie pour Solenne Billouin et Gaëtan Vivien

#MadeInAngers. Après dix mois à sillonner les routes d’Europe dans leur van et multiplier les podiums sur les compétitions X-Terra, Solenne Billouin et Gaëtan Vivien étaient de retour en terre angevine quelques jours en ce mois de septembre. L’occasion de faire le point avec eux sur leur aventure et d’évoquer leurs futurs projets. 

Par Charles DUBRÉ-BEDUNEAU
Photos: X-Terra

Ces deux là ont décidément des fourmis dans les jambes. De retour à Angers pour se reposer après un long périple de dix mois à travers l’Europe, ils n’ont pu s’empêcher de relever le Défi urbain (13 km) de Segré le 12 septembre. Et comme souvent à l’arrivée, Solenne Billouin l’a emporté chez les femmes pendant que Gaëtan Vivien montait sur le podium chez les hommes. « On a ressenti le besoin de rentrer se poser un peu après un X-Terra usant en Allemagne, où Solenne a, malgré tout, fini deuxième du short-track. On a enchaîné pas mal de compétitions cet été mais sans suivi médical et là on a besoin de récupérer, de prendre soin de petits bobos », confie Gaëtan.

Deux grosses victoires pour Solenne
Espagne, Italie, République Tchèque, Suisse, Allemagne… Au volant de leur van, les deux triathlètes angevins ont parcouru l’Europe ces derniers mois au gré des compétitions et sont monté sur plusieurs podiums. Solenne a notamment gagné son premier X-Terra, en France le 4 juillet, puis a remis ça en Belgique le week-end suivant. « Je ne me pensais pas capable de gagner un X-Terra un jour. J’ai pris confiance et surtout j’ai énormément progressé cette année en trail grâce à nos sessions d’entraînements dans les Pyrénées », décrypte celle qui est désormais classée 11e mondiale.

La vie sur la route, pas de tout repos
Si le fait d’être en van leur a permis de varier les sites d’entraînements, Solenne et Gaëtan ont aussi découvert que la vie sur la route demande une grande capacité d’adaptation. « On dit que la vie en van c’est la « slow life ». C’est vrai, mais on n’a pas le choix en fait. Les petites tâches du quotidien (trouver de l’eau, laver ses vêtements, l’entretien des vélos, réparer des pièces du van…) remplissent vite la journée. Et quand il pleut on est « coincés » dans 9 m2. C’est un style de vie qui ne convient pas à tout le monde, il faut rester optimiste. C’était hyper intéressant à expérimenter. »

De belles rencontres malgré la crise sanitaire
Le contexte sanitaire n’a certes pas aidé (par exemple avec la fermeture des piscines en Espagne), mais les deux Angevins ont réussi à profiter à fond de leur aventure et n’ont aucun regret. « J’ai rencontré une jeune Espagnole sur la ligne de départ d’une course VTT près de Madrid. Elle nous a fait visiter des coins sympas, fait déguster des spécialités locales… C’était vraiment spontané. On s’est aussi créé une belle bande de copains triathlètes de différents pays d’Europe », se réjouit Solenne.

Alors, quel est la suite du programme ? Solenne et Gaëtan seront au départ des derniers X-Terra de la saison en Italie, Grèce et à Malte d’ici fin octobre. « On a vécu des moments forts et fait de belles rencontres qui nous donnent envie de repartir. Mais ensuite on fera peut-être moins d’itinérant. D’une part car c’est fatigant et notre priorité reste la performance sportive. Et d’autre part car on aimerait mener un double projet et créer notre entreprise dans le tourisme sportif », détaille Gaëtan. Le couple est actuellement à la recherche de partenaires qui seraient prêt à les soutenir dans leurs nouvelles aventures.

Petit format Article
 

articles

recommandés

Pauline Bernard: « Un rêve qui se réalise »

Tournée européenne réussie pour Solenne Billouin et Gaëtan Vivien

Appel à Projets Sportifs 2021: quatre nouveaux lauréats