22 janvier 2019

Happy Borne: souriez, c’est dans la boîte!

#SportEntreprendre. En début d’année dernière, Yannick et Virginie Herry, un couple de Mûrs-Érigné, lançaient leur start-up de location de bornes à selfies personnalisées et connectées. En seulement quelques mois, Happy Borne s’est fait une place à l’arrivée de nombreuses épreuves de course à pied, au niveau régional et même au-delà. La petite entreprise, à qui tout semble sourire, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. 

Par Charles DUBRÉ-BEDUNEAU

Yannick Herry nous reçoit chez lui, dans son garage. C’est là, dans une petite pièce aménagée en bureau, qu’ils ont imaginé, développé et lancé il y a à peine un an avec sa femme Virginie le concept d’Happy Borne, des bornes à selfies personnalisées et connectées. « Nous sommes tous les deux passionnés de course à pied. J’ai participé à l’organisation du marathon de Nantes et Virginie est licenciée à l’ASPPT Angers Triathlon. Elle a remarqué que de plus en plus de coureurs et coureuses se prenaient en photo à l’arrivée des courses. On a réfléchi et on s’est dit que ça serait sympa d’installer des bornes à selfies », explique Yannick.

« Tout est fait en local »

Yannick (47 ans, cadre commercial) et Virginie (42 ans, cadre dans la fonction publique) ont travaillé avec des entreprises locales pour concevoir leurs bornes. « Notre logiciel a été conçu par la startup angevine Playmoweb et pour la structure des bornes, entièrement en bois, nous avons fait appel à l’entreprise Riou, située à La Daguenière. Nous travaillons aussi avec le chronométreur TimePulse, installé à Varades. C’était très important pour nous de faire quelque chose de ludique mais tout en restant en lien avec le tissu économique local« , insiste Yannick. Après sept mois de réflexion et de conception, le baptême du feu a eu lieu en avril dernier, lors du marathon de Nantes. « L’accueil a été très bon, les gens se sont bien amusés avec nos bornes. Ensuite on a enchaîné les événements: Tout Angers Bouge, le marathon inter-entreprises, la Genie Race, le Trail des Ragondins, le marathon du Médoc, celui de Tours… Au total, plusieurs dizaines de milliers de photos ont été prises sur nos bornes en 2018″, se réjouit Yannick. Les bornes de Yannick et Virginie sont également utilisées lors de manifestations organisées par l’association Magie à l’hôpital.

Soutien aux coureuses et aux speakers

Fort de sa prometteuse première année d’existence, Happy Borne a décidé de soutenir pour les deux prochaines saisons deux coureuses talentueuses et surtout dalleuses de la première heure : notre lauréate 2017 Perrine Rosala-Humeau et Catherine Thomas-Pesqueux. « Il n’y a pas beaucoup de moyens dans le domaine de la course à pied au niveau local, et encore moins pour les coureuses semi-professionnelles comme Perrine et Catherine. On souhaite aussi soutenir les animateurs (comme Alain Dohin), qui donnent énormément de leur temps, de leur énergie et qui ont un rôle indispensable dans le bon déroulement des courses mais qui ne sont pas reconnus à leur juste valeur », souligne le couple.

En 2019, Happy Borne veut continuer d’être présent sur des courses « populaires » et locales, pourquoi pas des petits triathlons, mais aussi peut être lors de matchs de sports collectifs. En tout cas, les projets d’évolutions ne manquent pas. « Dans ce type d’activité, il faut sans cesse proposer des nouveautés. Mais c’est ce qui fait que c’est aussi passionnant! Nous avons beaucoup d’idées et nous préparons de grosses surprises dès cette année. » Pour Yannick, Virginie et leurs bornes à bonne humeur, l’aventure ne fait visiblement que commencer… 

Petit format Article
 

articles

recommandés

NDC Angers Football : garder cette dynamique

Les nouvelles ambitions de la Team ADSG

L’EVAD : direction le Tour de Guyane